» VESICULE SEMINALE TUMEURS BENIGNES SAI

TUMEURS BENIGNES SAI


Néoplasmes (53) : Les cystadénomes sont rares chez sujet d’âge moyen, avec dysurie, glandes à contours arborisés et kystes, d’agencement vaguement lobulaire, ni atypie, ni mitose, ni nécrose. PSA -, PAP -, AJSP 1987 ;11:210.Images macroscopiques : images histologiques, virtuelle
http://www.pathologyoutlines.com/topic/prostatesemcystadenoma.html
Les tumeurs mésenchymateuses bénignes sont rares (fibrome, léiomyome, T adénomatoïde, tumeur fibreuse solitaire, schwannome) ont été décrits : des tumeurs fibroépithéliales de type fibroadénome, adénomyome, et tumeur phyllode (221) (images : #0, #1, #2)



(32) Epstein JI, Murphy WM. diseases of the prostate gland and seminal vesicles. In : Murphy WM, editor. Urological pathology. Philadelphia : Saunders, 1997 : 148-241.

(53) Eble JN, Sauter G, Epstein JI, Sesterhenn IA. Tumours of the urinary system and male genital organs. Lyon : IARC press, 2004.

(221) Fain JS, Cosnow I, King BF, Zincke H, Bostwick DG. Cystosarcoma phyllodes of the seminal vesicle. Cancer 1993 ; 71(6):2055-2061.
 


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.