» REIN Adénome papillaire / tubulopapillaire

Adénome papillaire / tubulopapillaire


L’adénome (1 ;2) est défini comme une lésion fréquente de découverte accidentelle, le plus souvent de taille < 3 mm, il s’agit d’une tumeur papillaire de faible grade de moins de 15 mm dans l’OMS 2016. Cette pathologie est fréquente, dans des séries autopsiques, incidence de 10% chez sujets < 40 ans à 40% si > 70 ans (1), fréquent également après hémodialyse à long terme ou lors de maladie kystique acquise, pyélonéphrite chronique, maladie vasculaire rénale, pas d’altération de 3p. Les formes multiples sont associées au carcinome rénal papillaire (Hum Pathol 2007 ;38:239).
Classification (WHO 2004) : bénin : < 0.5 cm, architecture tubulopapillaire, probablement bénin : idem à bénin mais entre 0.5 et 1 cm, probablement malin : < 1 cm avec zone solide ou cellules claires, malin :> 1 cm Adv Urol 2008:974848
Macroscopie  : petit nodule gris blanc ou jaune du cortex, le plus souvent isolé, parfois multiple, bilatéral, quand nombreux il s'agit d'une adénomatose. Images : #0, #1, forme géante
Histologie : tubules, papilles entassés bordés de petites cellules cubiques régulières à noyaux uniformes ronds (parfois fentes nucléaires), sans anaplasie, mitoses rares, lésion bien limitée (parfois fine pseudocapsule). Le cytoplasme est peu abondant, parfois le cytoplasme est abondant ressemblant au carcinome papillaire de haut grade. A été décrit associé à du carcinome papillaire en particulier multifocal avec adénomatose (3). Images : #0,#2,#3, cellules xanthomateuses, incidental tumor #1, #2,#1,type 1 (basophilic) tumors, vs K papillaire
Génétique : mêmes anomalies génétiques que le carcinome papillaire, -Y, +7, +17, 16, 12 et 20) (4 ;5).
NB : a différencier de la métaplasie adénomatoïde de l’épithélium de la capsule de Bowman, observée lors de pathologies hépatiques.
 
 
Reference List
 
 (1) Eble JN, Sauter G, Epstein JI, Sesterhenn IA. Tumours of the urinary system and male genital organs. Lyon : IARC press, 2004.
 (2) Murphy WM, Grignon DJ, Perlman EJ. Tumors of the kidney, bladder, and related urinary structures. Fourth series ed. Washington : American registry of pathology, 2004.
 (3) Kiyoshima K, Oda Y, Nakamura T, Migita T, Okumura K, Naito S et al. Multicentric papillary renal cell carcinoma associated with renal adenomatosis. Pathol Int 2004 ; 54(4):266-272.
 (4) Storkel S, Eble JN, Adlakha K, Amin M, Blute ML, Bostwick DG et al. Classification of renal cell carcinoma : Workgroup No. 1. Union Internationale Contre le Cancer (UICC) and the American Joint Committee on Cancer (AJCC). Cancer 1997 ; 80(5):987-989.
 (5) Brunelli M, Eble JN, Zhang S, Martignoni G, Cheng L. Gains of chromosomes 7, 17, 12, 16, and 20 and loss of Y occur early in the evolution of papillary renal cell neoplasia : a fluorescent in situ hybridization study. Mod Pathol 2003 ; 16(10):1053-1059.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.