» OESOPHAGE Kyste de rétention

Kyste de rétention


Kyste de rétention (pseudodiverticulose intra murale). (1-3) Hum Path 1988 ;19:928. Pathologie du sujet âgé (7ème à 8ème décennie), rarement décrite chez l’enfant. Dilatation des canaux des glandes sous muqueuses, plus souvent secondaire à une inflammation, le plus souvent ce sont des lésions microscopiques. Rarement ce sont des kystes visibles, conduisant à des pseudo diverticuloses intra murales ou œsophagite kystique (quelques uns à plus de 100). Radiologie  : Macroscopie
Rarement on a une symptomatologie obstructive.
Prédominent dans le tiers supérieur, les kystes communiquent avec la lumière de l’œsophage, ils sont bordés par une muqueuse souvent siège de métaplasie malpighienne, ils peuvent être très irréguliers, +/- remaniés par inflammation, et donner à la coupe l’aspect de multiples kystes dans la sous muqueuse, plus rarement dans la musculeuse. Histologie

http://www.pathologyoutlines.com/topic/esophaguscysts.html

 (1) Rosai J. Esophagus. In : Rosai J, editor. Ackerman’s surgical pathology. StLouis : Mosby, 1996 : 589-615.

 (2) Takubo K. Pathology of the esophagus. Tokyo : Educa, 2002.

 (3) Lewin KJ, Appelman HD. Tumors of the esophagus and stomach. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1996.

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.