» OESOPHAGE Acanthose glycogénique

Acanthose glycogénique


Acanthose glycogénique (1 ;3 ;6 ;7). Pathologie fréquente jusqu’à 23% des autopsies, considéré comme une variante de la normale, due à des dépôts intracellulaires de glycogène dans la muqueuse. Association possible avec maladie de Cowden (Am J Gastroenterol 1997 ;92:1038)
Macroscopie : plaques blanches multiples, rondes ou ovales, < 1 cm, de l’oesophage distal, prédominant au 1/3 moyen de l’oesophage, évoquant une candidose. Images : #0 ; #1 ; #2
Histologie : épaississement de l'épithélium malpighien, surtout aux dépens des couches superficielles qui se sont formés de volumineuses cellules à cytoplasme clair ou pâle, riche en glycogène (PAS +). Absence d’inflammation.
Images : #0 ; #1 ; #2

(1) Rosai J. Esophagus. In : Rosai J, ed. Ackerman’s surgical pathology. 8th ed. StLouis : Mosby ; 1996. p. 589-615.

(3) Takubo K.Takubo K, ed. Pathology of the esophagus. Tokyo : Educa ; 2002.

(6) Vadva MD, Triadafilopoulos G. Glycogenic acanthosis of the esophagus and gastroesophageal reflux. J Clin Gastroenterol 1993 ; 17(1):79-83.

(7) Lewin KJ, Appelman HD.Rosai J, Sobin LH, eds. Tumors of the esophagus and stomach. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology ; 1996.
http://pathologyoutlines.com/esophagus.html#glycogenic
http://en.wikipedia.org/wiki/Glycogenic_acanthosis


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.