» VESSIE Carcinome urothélial variante microkystique

Carcinome urothélial variante microkystique


- Variante microkystique (2 ;28 ;29 ;39) : avec des kystes microscopiques ou jusqu’à 1-2 mm, arrondis ou ovales avec sécrétion éosinophile ou nécrose, bordés par un urothélium aplati ou avec différenciation mucineuse.
Dans cette variante, la malignité est prouvée par l’infiltration de la paroi vésicale, cette variante peut poser des problèmes de diagnostic différentiel en biopsie (28 ;29). La présence de lumières inter ou intracellulaires entourées par des cellules transitionnelles ou malpighiennes, à contenu vide, granulaire acidophile ou de débris nécrotiques ou de cellules contenant de la mucine (très fréquent), n’est plus considérée par l’OMS comme une différenciation glandulaire (2).
Images histologiques : #0, #1, #3, #4, #5, #6, #7, série d’images
Diagnostic différentiel : cystite kystique ou glandulaire, adénome néphrogénique, carcinome urothélial à inflexion glandulaire et la variante à nids

(2) Eble JN, Sauter G, Epstein JI, Sesterhenn IA. Tumours of the urinary system and male genital organs. Lyon : IARC press, 2004.

(28) Young RH, Eble JN. Unusual forms of carcinoma of the urinary bladder. Hum Pathol 1991 ; 22(10):948-965.

(29) Young RH, Zukerberg LR. Microcystic transitional cell carcinomas of the urinary bladder. A report of four cases. Am J Clin Pathol 1991 ; 96(5):635-639.

(39) Young RH, Zukerberg LR. Microcystic transitional cell carcinomas of the urinary bladder. A report of four cases. Am J Clin Pathol 1991 ; 96(5):635-639.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.