» OESOPHAGE Dysplasie et carcinome in situ

Dysplasie et carcinome in situ


Dysplasie et carcinome in situ AJSP 1989 ;13:685.
Incidence bien plus fréquente dans les zones à haut risque que dans les zones à risque faible.
Macroscopie  : muqueuse normale, érythémateuse ou plaques/nodules ; soulignées par le Lugol (Cancer 1998 ;83:220) ou bleu de toluidine
Histologie  : dans les dysplasies de faible grade, on a en surface des cellules squameuses matures, les cellules atypiques étant cantonnées aux couches profondes.
Dans les dysplasies de haut grade, le revêtement est totalement désorganisé avec des atypies marquées étagées, le plus souvent épaissi, parfois d’épaisseur normale, rarement atrophique.
Plus le grade de la NIE est élevé plus le risque de transformation en carcinome infiltrant est élevé.
Images  :faible grade ; #2 ; modérée à sévère #1 ; forme pagétoïde#1 ; #2 ; #3 ; sévère #1 ; #2 ; in situ dans canaux de glandes sous-muqueuses #1 ; #2
Diagnostic différentiel  : carcinome micro-invasif
http://www.pathologyoutlines.com/topic/esophagussquamousdysplasia.html

 

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.