» GLANDES SALIVAIRES Carcinome indifférencié

Carcinome indifférencié


Carcinome indifférencié (7 ;29 ;90 ;91) : Rare 1% des T salivaires, prédomine dans glandes majeures (75% parotide), de 40 à 96 ans (moyenne 75 ans), M/F = 1. Masse ferme, fixe de croissance rapide, métastases ganglionnaires fréquentes. Tumeur solide, mal limitée envahissant les tissus adjacents, de 2 à 10 cm (>3 cm), de stade évolué.
Histologie : classique pas de signe de différenciation, cellules de forme variable à cytoplasme abondant parfois clair ou vacuolé, noyaux grands, vésiculaires, nucléolés. Formes à cellules géantes, bizarres ou ostéoclastiques. Pronostic mauvais, métastases fréquentes.
Immunohistochimie  : idem K lymphoépithélial mais EBER1 -.
Pronostic : mauvais, 36% de survie à 2 ans (71).

(4) Ellis GL, Auclair PL. Tumors of the salivary glands. Third series ed. Washington : Armed Forces Institute of Pathology, 1995.

(70) Sheen TS, Tsai CC, Ko JY, Chang YL, Hsu MM. Undifferentiated carcinoma of the major salivary glands. Cancer 1997 ; 80(3):357-363.

(71) Wang CP, Chang YL, Ko JY, Lou PJ, Yeh CF, Sheen TS. Lymphoepithelial carcinoma versus large cell undifferentiated carcinoma of the major salivary glands. Cancer 2004 ; 101(9):2020-2027.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.