» OESOPHAGE Carcinome a petites cellules

Carcinome a petites cellules


Les tumeurs neuroendocrines de l’œsophage sont rares, on utilise la même classification que pour les autres tumeurs neuroendocrines digestives. La plupart sont des carcinomes, contexte tabagique fréquent, voire de Barrett, prédominant au tiers < de l’œsophage
Carcinome a petites cellules (1-7) Cancer. 1989 Feb 1 ;63(3):564-73  : rare 1% (0,05 à 7%) des tumeurs œsophagiennes
Âge : adulte (moyenne de 60-62 ans). Taille : 1 à 14 cm. Prédominance masculine (2 à 6/1).
Topographie  : dans la moitié distale de l’œsophage.
Clinique  : patient le plus souvent un stade avancé, avec amaigrissement marqué, dysphagie, et parfois douleurs thoraciques ou syndromes paranéoplasiques (Schwartz-Barter, hypercalcémie, Vermer-Morrison).
Macroscopie  : masse polypoïde, végétante, où lésion sténosante ulcérante, pouvant être associée à des fistules dans la trachée ou les bronches, de croissance rapide.
Histologie  : identique à celle du carcinome à petites cellules des poumons. Plages solides, nids, rubans plus rarement rosettes de petites cellules rondes ou ovoïdes, à noyau hyperchromatiques, cytoplasme peu abondant, et mitoses fréquentes. Possibilité de quelques cellules de type intermédiaire, voire de rares cellules géantes. Nécrose fréquente, possibilité comme dans le poumon de formes composites (8), qui, dans une série de 42 cas Am J Surg Pathol. 2013 Apr ;37(4):467-83 (3.8% de 1105 cancers oesophagiens), représentent 43% des cas (différenciation squameuse, glandulaire ou en bague à chaton), présence de malpighien in situ dans la moitié des cas.
Images  : #0 ; #1 ; nécrose centrale ; rubans et rosettes ; #2 ; #3 ; pseudo lymphome ; + in situ ; évolution kératinisante ; images ; #6
Immunohistochimie  : Positivité de : synaptophysine (100%), CD56 (93%), chromogranine A (67%), p63 (55%), TTF1 (71%), CK8/18 (90%), CD117 (86%), HER2 (16%), p16 (84%) Am J Surg Pathol. 2013 Apr ;37(4):467-83.
Diagnostic différentiel  : carcinome pulmonaire métastatique, lymphome, carcinoïde, basaloïde squameux
Pronostic  : péjoratif, survie le plus souvent inférieure à 6 mois. Dans une série récente Am J Surg Pathol. 2013 Apr ;37(4):467-83 OS à 5 ans de 25% similaire au carcinome malpighien, l’invasion vasculaire et perméations périnerveuses sont de mauvais pronostic.
http://www.pathologyoutlines.com/topic/esophagussmallcell.html

 

 

 

Reference List

 

 (1) Lewin KJ, Appelman HD. Tumors of the esophagus and stomach. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1996.

 (2) Beyer KL, Marshall JB, Diaz-Arias AA, Loy TS. Primary small-cell carcinoma of the esophagus. Report of 11 cases and review of the literature. J Clin Gastroenterol 1991 ; 13(2):135-141.

 (3) Casas F, Ferrer F, Farrus B, Casals J, Biete A. Primary small cell carcinoma of the esophagus : a review of the literature with emphasis on therapy and prognosis. Cancer 1997 ; 80(8):1366-1372.

 (4) Takubo K, Nakamura K, Sawabe M, Arai T, Esaki Y, Miyashita M et al. Primary undifferentiated small cell carcinoma of the esophagus. Hum Pathol 1999 ; 30(2):216-221.

 (5) Takubo K. Pathology of the esophagus. Tokyo : Educa, 2002.

 (6) Law SY, Fok M, Lam KY, Loke SL, Ma LT, Wong J. Small cell carcinoma of the esophagus. Cancer 1994 ; 73(12):2894-2899.

 (7) Medgyesy CD, Wolff RA, Putnam JB, Jr., Ajani JA. Small cell carcinoma of the esophagus : the University of Texas M. D. Anderson Cancer Center experience and literature review. Cancer 2000 ; 88(2):262-267.

 (8) Yamamoto J, Ohshima K, Ikeda S, Iwashita A, Kikuchi M. Primary esophageal small cell carcinoma with concomitant invasive squamous cell carcinoma or carcinoma in situ. Hum Pathol 2003 ; 34(11):1108-1115.

 

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.