» OESOPHAGE CARCINOME ADENOSQUAMEUX

CARCINOME ADENOSQUAMEUX


Carcinome adénosquameux (3 ;7) :
Pour porter le diagnostic nécessité d’au moins 10 à 20% de chacun des composantes, la distinction avec le muco-épidermoïde n’est pas évidente pour tous les auteurs (3). Rare, aggressif, association variable avec un Barrett.
Histologie : le carcinome adénosquameux (incidence a peu près 2 % des adénocarcinomes) est un mélange +/- intime de composantes (adénocarcinome et carcinome malpighien) avec une différenciation variable des différentes composantes. Images : #0 ; #1 ; images
Le carcinome muco-épidermoïde (rare) comme dans les glandes salivaires : proportion variable de cellules squameuses, mucineuses et cellules intermédiaires. Les cellules glandulaires peuvent être cubiques, cylindriques, en gobelets et former des glandes. Malgré la bonne différenciation, ces tumeurs sont de comportement agressif, avec extension locale marquée et métastases (J Nippon Med Sch 2003 ;70:401), possibilité de survenue à partir des glandes sous-muqueuses. Images


(3) Takubo K.Takubo K, ed. Pathology of the esophagus. Tokyo : Educa ; 2002.

(7) Lewin KJ, Appelman HD.Rosai J, Sobin LH, eds. Tumors of the esophagus and stomach. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology ; 1996.

http://pathologyoutlines.com/esophagus.html#adenosquamous


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.