» THYROIDE Métastases

Métastases




Métastases (18 ;61 ;263) : rares, l’incidence dans les séries autopsiques varie de 1.25% dans des populations non sélectionnées [1] à 24% chez des patients présentant une néoplasie disséminée [2].


La thyroïde peut être envahie secondairement en particulier par un carcinome laryngé sous glottique, voire par un carcinome de l’œsophage. La thyroïde peut aussi être le siège de métastases, dans l’ordre décroissant : mélanome, sein, rein, poumon. Cependant la majorité de ces métastases ne sont pas fonctionnelles (< 1/4). Il est à noter que la littérature retrouve de nombreux cas de métastases thyroïdiennes de carcinome rénal du fait de leur présentation clinique particulière et de leur caractère souvent métachrone. Dans une série du service soumise à publication :13 cas de métastases thyroïdiennes dont 9 femmes et 4 hommes (âge moyen au diagnostic des métastases thyroïdiennes : 66 ans (55 – 81 ans). Les primitifs retrouvés sont : 5 carcinomes rénaux à cellules conventionnelles, 1 adénocarcinome colique, 1 cancer bronchique épidermoïde, 1 cancer bronchique anaplasique à grandes cellules, 1 cancer micropapillaire du sein, 1 adénocarcinome de l’endomètre, 1 mélanome et 2 adénocarcinomes de primitif indéterminé (CAPI).


Rares cas de métastases dans des carcinomes papillaires de forme vésiculaire (264) ou de carcinomes neuroendocrines imitant un médullaire (265). Prédominance féminine (moyenne de 62 ans) (Langenbecks Arch Surg 2006 ;391:581)
Certaines fois on a hyperthyroïdie due au relargage d’hormones secondaires à la destruction du parenchyme thyroïdien. Quand le primitif n’est pas connu, cela simule une tumeur primitive de la thyroïde. Cela se voit surtout dans les cancers à cellules claires du rein, cellules claires, bien limitées, petits noyaux excentrés (lipides +, PAS +, TG -), l’adénocarcinome colique, le mélanome. Les métastases peuvent se présenter sous forme de multiples petits territoires millimétriques, d’un seul gros nodule ou d’une pathologie diffuse. NB le carcinome rénal métastase préférentiellement sous forme de nodule isolé (83% des cas), de 1 à 15 cm (moyenne de 3,8 cm), la pathologie thyroïdienne peu être révélatrice dans 1/3 des cas (266). Dans notre série la découverte de ces métastases thyroïdiennes est clinique dans 12 cas sur 13. Il s’agit d’un goitre uninodulaire ou multinodulaire dans ces 12 cas avec l’existence de signes compressifs à type de dysphonie ou dyspnée dans 5 cas (bronchique à grandes cellules, epidermoïde bronchique, micropapillaire du sein, endomètre et 1 CAPI). La révélation a été radiologique de manière fortuite sur un examen PET-TDM réalisé dans le cadre d’un bilan d’évaluation dans 1 cas sur 13 (rein). La découverte des métastases thyroïdiennes est le mode d’entrée dans la maladie cancéreuse dans 2 cas (bronchique et micropapillaire du sein), le mode d’entrée dans la maladie métastatique dans 6 cas et le reflet de l’évolutivité tumorale dans les 5 cas restants, dont un cas diagnostiqué en autopsie. Le délai moyen entre la découverte du primitif et la découverte de la métastase thyroïdienne est de 2.4 ans [0 – 11 ans]. Le délai moyen entre la découverte d’un primitif rénal et la découverte de métastase thyroïdienne est de 5.2 ans [2 – 11 ans].
NB : la métastases d’un adénocarcinome à cellules claires du rein, se caractérisent par la multiplicité des localisations, des tubes remplis de globules rouges et des cytoplasmes d’aspect vide et non finement granulaire comme les tumeurs à cellules claires de la thyroïde.
Le diagnostic différentiel se fait souvent grâce à l’immunohistochimie ou à la recherche de mucines (TTF1 -, TG -, anhydrase carbonique IX du RCC (CAIX) +, résultat inverse si primitif thyroïdien, le PAX8 n’est pas utile car + à la fois dans le primitif thyroïdien et les métastases de rein) Am J Surg Pathol. 2011 May ;35(5):757-61.
Macroscopie : mélanome
Histologie : sein : #0, #1, #2, poumons : carcinoïde ; carcinome peu différenciéhttp://path.upmc.edu/cases/case454.html, carcinome malpighien, petites cellules #1 ; #2 autres : mélanome, #2 ; cylindrome de parotide, métastase de primitif rénal : cellules claires #1 ; #2 ; #3 ; #4 ; huile rouge ; #5, metastase sur goître, cyto, histo et colos,  Cytologie #1, #2, #3, Liposarcome : histologie



La TG est positive dans les carcinomes de la thyroïde sauf le médullaire qui est TCT+.
Cytologie : Le diagnostic de métastase peut être porté en présence d’un cancer primitif connu. L’absence des critères cytologiques habituels évoquant un cancer primitif de la thyroïde et la présence de critères cytologiques correspondants à la tumeur initiale mentionnée, permettent alors d’évoquer le bon diagnostic. Celui-ci est beaucoup plus difficile lorsque le cancer primitif n’est pas connu ou signalé. Il faut savoir y penser systématiquement lorsqu’il existe des anomalies cellulaires inhabituelles pour un cancer thyroïdien. Toutefois, ces lésions métastatiques ne représentent que 2 % environ de l’ensemble des lésions malignes de la thyroïde.


Des données de suivi sont disponibles pour 12 des 13 cas. Le délai moyen de suivi est de 2.9 ans [0 – 7 ans]. Aux dates de dernières nouvelles, 9 patients sur 12 sont décédés. Les 3 patients vivants à la date du dernier suivi sont 3 cas de cancer à cellules claires avec un suivi moyen de 5 ans


 


(18) Rosai J, Carcangiu ML, DeLellis RA. Tumors of the thyroid gland. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1992.

(61) DeLellis RA, Lloyd RV, Heitz PU, Eng C. Pathology and genetics of Tumours of endocrine organs. Lyon : IARC Press, 2004.

(263) Thomson JA, Kennedy JS, Browne MK, Hutchison J. Secondary carcinoma of the thyroid gland.
Br J Surg 1975 ; 62(9):692-693.

(264) Baloch ZW, LiVolsi VA. Tumor-to-tumor metastasis to follicular variant of papillary carcinoma of thyroid. Arch Pathol Lab Med 1999 ; 123(8):703-706.

(265) Matias-Guiu X, LaGuette J, Puras-Gil AM, Rosai J. Metastatic neuroendocrine tumors to the thyroid gland mimicking medullary carcinoma : a pathologic and immunohistochemical study of six cases. Am J Surg Pathol 1997 ; 21(7):754-762.

(266) Heffess CS, Wenig BM, Thompson LD. Metastatic renal cell carcinoma to the thyroid gland : a clinicopathologic study of 36 cases.
Cancer 2002 ; 95(9):1869-1878.


Généralités



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.