» THYROIDE Carcinome papillaire occulte

Carcinome papillaire occulte



- microcarcinome (carcinome occulte ) (1 ;2)Eur J Endocrinol 2008 ;159:659  : par définition < 1 cm, incidence élevée (5,6 à 35% des séries autopsiques, dépendant probablement du nombre de plans de coupe pratiqués) (J Clin Endocrinol Metab 2006 ;91:2171, Cancer 1985 ;56:531), il semble exister une évolution, le carcinome apparaissant d’abord sous forme vésiculaire non sclérosante, pour devenir ensuite papillaire sclérosant puis papillaire encapsulé (3). De découverte le plus souvent fortuite dans une thyroïde opérée pour une autre pathologie. Ces formes présentent les mêmes altérations génétiques que les formes cliniques (4). Augmentation d’incidence qui a été attribuée par certains auteurs (5 ;6) à l’amélioration des techniques de prélèvement. Localement au CFB on note une augmentation du nombre de cancers entre 1988 et 1999 (plus du double) alors que la proportion de cancers par rapport aux pièces d’exérèse reste stable (13 à 13,5%), augmentation d’incidence de carcinomes occultes (< 1 cm) de 8 à 37%. Dans notre étude préliminaire (la comparaison n’a porté que sur 2 années, un biais de recrutement est possible), il n’existe pas de différences dans le mode de prélèvement susceptible d’expliquer les différences observées (7).


Macroscopie : #0, carcinome occulte


Histologie : #0 ; #1 ; #2 ; HE, HBME1, CK19, #2,#4, , #5


Cette forme est de très bon pronostic (vu l’incidence élevée dans les séries autopsiques et donc l’absence de clinique et d’évènements), la mortalité est < 1% à 10 ans avec de 3 à 10% de récidives et/ ou métastases qui sont cependant d’évolution lente et accessibles à la chirurgie ou I131. Il n’existe aucun accord dans la littérature sur les facteurs de pronostic des occultes (5 ;6 ;8) (T, extension extrathyroïdienne, N, capsule, perméations vasculaires, multifocalité (dont le % est très variable selon la série et dépend de l’extension de la chirurgie et du nombre de plans de coupe pratiqués. Rares cas décrits de métastases pulmonaires comme dans 1 cas dans notre série (9). Aucun consensus sur le traitement.


NB : 3 cas mortels de carcinome papillaire occulte métastatique sous I131, tous N+ massifs. Les métastases ganglionnaires présentaient des aspects de haut grade (cellules hautes, zones peu différenciées, atypies cytologiques) Hum Pathol. 2013 Apr ;44(4):556-65. La mutation BRAF(V600E) est présente dans 70% des carcinomes occultes de la thyroïde et est associée à : caractère infiltrant, desmoplasie, kystisation, aspects nucléaires classiques, forme non vésiculaire, N+, extension extrathyroïdienne Mod Pathol. 2013 Jan ;26(1):62-70.


 


Prise en charge


Dans les carcinomes occultes de la thyroïde, les mutations de BRAF, localisation superficielle, extension intraglandulaire / multifocalité, fibrose tumorale, permettent de séparer 3 groupes de risque faible (0%), modéré (20%) et élevé (60%) de N+ / récidive tumorale, donc risque élevé si tous les facteurs sont présentsCancer. 2011 Aug 31.


Reference List


 


 (1) Berger N, Borda A, Bizollon MH. [Thyroid papillary carcinoma and its variants]. Arch Anat Cytol Pathol 1998 ; 46(1-2):45-61.


 (2) Rosai J, Carcangiu ML, DeLellis RA. Tumors of the thyroid gland. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology, 1992.


 (3) Yamamoto Y, Maeda T, Izumi K, Otsuka H. Occult papillary carcinoma of the thyroid. A study of 408 autopsy cases. Cancer 1990 ; 65(5):1173-1179.


 (4) Hunt JL, LiVolsi VA, Baloch ZW, Barnes EL, Swalsky PA, Niehouse L et al. Microscopic papillary thyroid carcinoma compared with clinical carcinomas by loss of heterozygosity mutational profile. Am J Surg Pathol 2003 ; 27(2):159-166.


 (5) Chigot JP, Leenhardt L. [Thyroid microcancer]. Rev Prat 1996 ; 46(19):2321-2324.


 (6) Latapie JL, Leprat F. [Papillary microcarcinoma]. Ann Endocrinol (Paris) 1997 ; 58(3):251-253.


 (7) Chasle J, Mace-Lesec'h J. Evolution des pratiques anatomo-pathologiques sur les nodules malins et bénins. In : Leenhardt L, Grosclaude P, Chérié-Challine L, editors. Mise en place d'un dispositif de surveillance épidémiologique nationale des cancers thyroïdiens. institut de veille sanitaire, 2002 : 91-94.


 (8) Baudin E, Travagli JP, Ropers J, Mancusi F, Bruno-Bossio G, Caillou B et al. Microcarcinoma of the thyroid gland : the Gustave-Roussy Institute experience. Cancer 1998 ; 83(3):553-559.


 (9) Laskin WB, James LP. Occult papillary carcinoma of the thyroid with pulmonary metastases. Hum Pathol 1983 ; 14(1):83-85.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.