» SURRENALE Inflammation

Inflammation


Inflammation (4 ;5) : le plus souvent pathologie auto-immune responsables de 75% des maladies d’Addison, la glande est très réduite, non visible en macroscopie, nécessité de coupes sériées de la graisse périrénale, en histologie, réduction marquée du cortex avec condensation de la réticuline autour des colonnes de cellules corticales, infiltrat lymphocytaire, la médullaire est normale, c’est dû à des anticorps qui agissent contre les enzymes du cytochrome p450 (possibilité d’anticorps anti gonadiques, cellules pariétales gastriques, cellules vésiculaires thyroïdiennes)
Dans l’infection contrairement à la forme auto-immune, la glande est agrandie, dans la tuberculose, possibilité de foyers étendus de nécrose caséeuse ou de petits granulomes calcifiés (historiquement première cause d’Addison).
Une atteinte surrénalienne se voit fréquemment dans les infections mycosiques systémiques en particulier dans le cadre d’une histoplasmose ou paracoccidioïdomycose plus rarement en cas de cryptococcose blastomycose coccioïdomycose. Cette pathologie se traduit par une augmentation de volume des surrénales avec nécrose étendue pouvant aboutir à une maladie d’Addison. En histologie nombreux macrophages phagocytant les fungi avec réaction granulomateuse.
Abcès surrénalien souvent unilatéral. Cette maladie est rare et peut se voir suite à une hémorragie surrénalienne néonatale. Dans un contexte de SIDA on note des infections opportunistes ou des tumeur tels le Kaposi.
Les infections virales (CMV, herpès) n’aboutissent que rarement à une insuffisance, destruction possible lors de la syphilis.
CMV : fréquent sur surrénales de SIDA avec nécrose, qui si elle est marquée peut aboutir à une insuffisance surrénalienne
Echovirus : cas décrits Archives 1983 ;107:361, Hum Path 1983 ;14:818
Champignons : Histoplasma, Cryptococcus, Paracoccidioides ; glandes agrandies avec fibrose, nécrose et inflammation granulomateuse
Herpes simplex / varicella zoster : peut atteindre les surrénales, nécrose extensive ; voire insuffisance surrénalienne (Hum Path 1985 ;16:1091)
HIV : lésions liées à l’HIV ou infections, opportunistes (Mycobacterium avium-intracellulare, CMV, HSV) ou tumeurs associées ; parfois déficit en 17-désoxcorticosteroid ou résistance périphérique aux glucocorticoïdes
Mycobacterium avium-intracellulare : plages d’histiocytes nombreux organismes au Ziehl
Tuberculose : cause rare d’insuffisance surrénalienne en Occident, lié à Mycobacterium tuberculosis, asymptomatique jusqu’à destruction quasi-complète
Radiologie :
Macroscopie : grandes surrénales, jaune-gris avec nécrose
Images : granulome caséeux de tuberculose
Histologie : nécrose caséeuse du cortex et médullaire, cellules géantes de Langerhans et lymphocytes ; parfois fin liséré de cortex intact ; 50% montrent les bactéries au Ziehl-Neelsen
Adrénalinite focale (4) : accumulation focale de lymphocytes et plasmocytes association fréquente à une pathologie inflammatoire du rétropéritoine.
(4) Lloyd RV, Douglas BR, Young WF. Endocrine diseases. first series ed. American registry of pathology and Armed forces institute of pathology, 2002.

(5) DeLellis RA, Feran-Doza M. diseases of the adrenal glands. In : Murphy WM, editor. Urological pathology. Philadelphia : Saunders, 1997 : 539-584.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.