» HYPOPHYSE PATHOLOGIE METABOLIQUE

PATHOLOGIE METABOLIQUE


Pathologies métaboliques (1).
Amylose : se voit dans le cas d’une amylose systémique avec des dépôts vasculaires ou interstitiels, des dépôts interstitiels peuvent s’observer dans des adénomes en particulier à prolactine. On peut observer également des dépôts localisés correspondant à un syndrome amyloïde sénile de même type que dans l’amyloïdose AA liée à des pathologies inflammatoires où l’amylose en rapport avec la maladie d’Alzheimer.
Surcharge ferrique qui peut s’observer dans le cadre soit d’une hémochromatose, de transfusions sanguines multiples ou d’un excès d’apport de fer. Cette sidérose s’accompagne de fibrose extensive pouvant amener à un hypopituitarisme qui touche d’abord les cellules à gonadotropine aboutissant donc à des dysfonctionnements sexuels par hypogonadisme, les cellules atteintes ensuite sont les cellules à prolactine.

L’hypophyse est également atteinte dans d’autres pathologies métaboliques familiales telles que les maladies de stockage lysosomales, le syndrome de Hurler et autres mucopolysaccharidoses.


(1) Lloyd RV, Douglas BR, Young WF. Endocrine diseases. first series ed. American registry of pathology and Armed forces institute of pathology, 2002.

Rosai J. Ackerman’s surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.