» HYPOPHYSE Tumeurs malignes non spécifiques

Tumeurs malignes non spécifiques




L'hypophyse peut être, par ailleurs, le siège de nombreuses tumeurs diverses non spécifiques de cet organe telles que des leucémies lymphoblastiques aigüs, de localisation essentiellement péri-hypophysaire, sinon, extension possible d'un lymphome, en particulier de type LLC, de myélome, de pseudotumeurs inflammatoires (15). Les tumeurs osseuses peuvent aussi survenir à partir de la base du crâne et envahir la selle turcique telles que des chondrosarcomes, les lésions les moins rares sont le chordome et chondrosarcome. Ont été décrits également des hémangiopéricytomes, mélanomes primitifs, rhbadomyosarcomes Am J Clin Pathol. 2015 May ;143(5):728-33, , on peut noter également une extension de contiguité par des gliomes. Possibilité de tumeurs germinales qui représentent de 0,3 à 0,7 % des tumeurs intra-crâniennes, le plus souvent de type séminome.


(16) Houdouin L, Polivka M, Henegar C, Blanquet A, Delalande O, Mikol J. Pituitary germinoma and lymphocytic hypophysitis : a pitfall. Report of 2 cases. Ann Pathol 2003 ; 23(4):349-354.

Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996.


(15) Hansen I, Petrossians P, Thiry A, Flandroy P, Gaillard RC, Kovacs K et al. Extensive inflammatory pseudotumor of the pituitary. J Clin Endocrinol Metab 2001 ; 86(10):4603-4610.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.