» SYSTEME HEMATOPOIETIQUE Leucémie myéloïde aiguë secondaire

Leucémie myéloïde aiguë secondaire




LMA avec dysplasie multilignées (LMA secondaire et LMA après MDS) (1)


 


LMA secondaire (1 ;3-5)


première catégorie concernant les patients avec une exposition prolongée à des facteurs environnementaux (toxines, produits chimiques, tabac)


deuxième catégorie concernant les patients avec des antécédents de chimiothérapie et/ou radiothérapie pour des cancers, myélomes ou maladie de Hodgkin. Ces leucémies, qui surviennent après une période de latence de 5 à 6 années (10 à 192 mois) présentent un risque lié à la dose totale cumulative et à l'âge du patient, peuvent se présenter avec des aspects myélodysplasiques évoluant rapidement vers une LMA. Le plus souvent la MDS correspond à une cytopénie réfractaire avec dysplasie multilignées avec dans 1/3 des cas > 15% de sidéroblastes en anneaux, ¼ correspond à une RAEB. Ces formes sont fréquemment associées à des anomalies chromosomiques acquises impliquant 5q, -7/del(7q) et d’autres réarrangements complexes, et plus rarement avec des translocations.


Une autre situation a été décrite plus récemment, qui est la LMA après administration d’agents qui se lient à la DNA-topoisomérase II (épipodophyllotoxines, étoposide, téniposide), avec un délai de latence plus bref (moyenne 3 ans), le plus souvent sans phase de MDS, de type surtout M4 ou M5 (toutes les formes ont été décrites y compris LLA avec t(4 ;11)(q21 ;q23)), et qui se caractérise par des translocations équilibrées de type LMA de novo en 11q23 (gène MLL), habituellement t(9 ;11), t(11 ;19) et t(6 ;11), ont été décrits également t(8 ;21), t(3 ;21) en 21q22, inv(16), t(8 ;16) et t(6 ;9) voire t(15 ;17). Une étude centrée sur la t(3 ;21)(q26 ;q22) (transcrit AML1/RUNX1 variablement fusionné à EAP, MDS1, et/ou EVI1), montre que plus de 90% sont post chimiothérapie (6), très mauvais pronostic avec survie moyenne de 2 mois, elles sont de pronostic plus mauvais que celles avec inv(3) (q21q26.2)/t(3 ;3)(q21 ;q26.2) Am J Clin Pathol. 2012 Jul ;138(1):146-52.


Tumeurs myéloïdes sur LLC traitées (fludarabine, cyclophosphamide, rituximab) série de 28 cas avec risque de 4.5% sur un suivi de 44 mois, dont 10 LMA secondaires et 18 MDS Mod Pathol. 2011 Nov 11. Anomalies cytogénétiques dans 96% des cas, surtout des chromosomes 5 et 7. Survie médiane de 7 mois après tumeur myéloïde.


 


LMA après MDS (T-MDS/LMA) : Le développement d’une LMA dans les MDS peut être considéré comme l’histoire naturelle de la MDS. Ils doivent être séparés essentiellement des LMA survenant lors de MPS (syndromes myéloprolifératifs). On y classe aussi les LMA avec des anomalies cytogénétiques de MDS ou ceux avec myélodysplasie manifeste associée (> 50 % de population dysplasique). Pancytopénie fréquente sévère. Les anomalies génétiques sont celles des MDS et sont complexes avec surtout -7/del7q et -5/del5q, sinon -13/del13q, del 11q, del12p/t12p, del 9q, i17q/17p, sinon diverses translocations équilibrées : t(11 ;1)(q23 ; p13.3), t(3 ;21)(q26.2 ; q22.1), t(1 ;3)(p36.3 ; q21.1), t(2 ;11)(p21,q23), t(5,12)(q33,p12), t(5,7)(q33,q11.2), t(5,17)(q33,p13), t(5,10)(q33,q21), t(3,5)(q25,q34).


Images : #0, #1, #2, #3, #4, #5, AML aus MDS KM x100, AML aus MDS KM x500 Beispiel 1, AML aus MDS KM x500 Beispiel 2, AML aus MDS KM x500 Beispiel 3, Blastenpersistenz einer AML nach CTX Beispiel1, Blastenpersistenz einer AML nach CTX Beispiel2 ; #0, #1, #2,


 


 


 (1) Jaffe ES, Harris NL, Stein H, Vardiman JW. Pathology and genetics of Tumours of haematopoietic and lymphoid tissues. Lyon : IARC Press, 2001.


 (2) Arber DA, Chang KL, Lyda MH, Bedell V, Spielberger R, Slovak ML. Detection of NPM/MLF1 fusion in t(3 ;5)-positive acute myeloid leukemia and myelodysplasia. Hum Pathol 2003 ; 34(8):809-813.


 (3) Knowles DM. Neoplastic hematopathology. second ed. Philadelphia : Lippincott Williams and Wilkins, 2001.


 (4) Brunning RD, McKenna RW. Tumors of the bone marrow. Third series ed. Washington : Armed Forces institute of pathology, 1997.


 (5) Launder TM, Bray RA, Stempora L, Chenggis ML, Farhi DC. Lymphoid-associated antigen expression by acute myeloid leukemia. Am J Clin Pathol 1996 ; 106(2):185-191.


 (6) Yin CC, Cortes J, Barkoh B, Hayes K, Kantarjian H, Jones D. t(3 ;21)(q26 ;q22) in myeloid leukemia : an aggressive syndrome of blast transformation associated with hydroxyurea or antimetabolite therapy. Cancer 2006 ; 106(8):1730-1738.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.