» GANGLION LYMPHATIQUE KAWASAKI

KAWASAKI


Maladie de Kawasaki ou syndrome mucocutané ganglionnaire : (1 ;23) pathologie qui s’observe essentiellement au Japon, faible risque de décès durant la phase aiguë dans 1,5 % des cas par artérite coronarienne (voir vascularites).
Syndrome fébrile ganglionnaire et mucocutané (exanthème et énanthème aigu), le rash s’associe à des lésions conjonctivales et de la muqueuse buccale, d’étiologie indéterminée.
Critères cliniques : fièvre de plus de 5 j, conjonctivite bilatérale, lésions muqueuses avec fissures des lèvres, lésions acrales avec érythème et desquamation péri-unguéale, exanthème polymorphe, adénopathies cervicales aiguës.


Biologie  : syndrome inflammatoire dans la moitié des cas +/- thrombocytose
Histologie : multiples foyers de nécrose non suppurative et thrombi fibrineux dans les petits vaisseaux, à un stade plus tardif, apparition de PNN. Petits follicules avec CG régressifs formés de cellules folliculaires dendritiques hyperplasiques déplétés en cellules centrofolliculaires

(1) O'Malley DP, George TI, Orazi A, Abbondanzo SL. Benign and reactive conditions of lymph node and spleen. 1st ed. American registry of pathology, 2009.
(23) Giesker DW, Pastuszak WT, Forouhar FA, Krause PJ, Hine P. Lymph node biopsy for early diagnosis in Kawasaki disease. Am J Surg Pathol 1982 ; 6(6):493-501.

http://www.pathologyoutlines.com/lymphnodes.html#kawasaki



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.