» ESTOMAC GVH

GVH


La GVH : AJSP 1997 ;21:1037 http://s0www.utdlab.com/contents/image.do?imageKey=HEME%2F61225 qui s’observe essentiellement après greffe de moelle (40 à 80%) greffe de grêle (5%) ou d’autres organes (1%), rare après transfusion chez des immunodéprimés,
Clinique : si aigu : rash, crampes abdominales avec diarrhée, hyperbilirubinémie dans les 100 J, sinon : nausées, vomissements, anorexie suite à douleurs gastriques, dyspepsia +/ diarrhée, saignement digestif (Am J Surg Pathol 2006 ;30:444).
Histologie  : se traduit dans le tractus gastro-intestinal essentiellement par une colite avec une dégénérescence épithéliale au niveau des cryptes.

grade peau foie TD
I Dégénérescence vacuoliare des couches basales Perte des petits canaux interlobaires (< 25%) +/- dégénérescence et nécrose épithéliale Nécrose isolée de cellules épithéliales
II Grade 1 + apoptose Perte de 25 à 50% des canaux interlobaires Nécrose et perte de glandes
III Grade II + clivage dermo-épidermique Perte de 50 à 75% des canaux interlobaires Dénudation muqueuse microscopique focale
IV dénudation épidermique franche Perte > 75% des canaux interlobaires Dénudation muqueuse diffuse

Dans la forme aiguë diminution des mitoses dans les cryptes, puis nécrose cryptique s’associant à une atrophie, au stade évolué, destruction quasi-complète de l’épithélium et infiltrat de LIE. Les modifications épithéliales évoluent parallèlement à l’infiltrat T
Au stade 1 on note une nécrose de cellules isolées dans les cryptes ; au stade 2, une disparition des cryptes dispersées ; au stade 3, disparition de 2 ou de plusieurs cryptes contiguës avec possibilité d’ulcération ; au stade 4, disparition de lambeaux de muqueuse qui desquament.
Il est à noter qu’un tel aspect peut se voir après radiothérapie ou chimiothérapie (mais dans ce cas les lésions sont diffuses et le plus souvent limitées aux deux premiers stades (image1, image2, image3, MIB1, p53)). De plus ces lésions diminuent nettement après trois semaines. Il est donc impossible de faire un diagnostic différentiel entre GVH aiguë et remaniements post radiochimiothérapiques dans la période immédiate post-greffe. L’autre diagnostic différentiel important est l’infection par le cytomégalovirus qui peut s’accompagner de nécrose de cellules isolées ; il faut rechercher la présence au niveau des cellules mésenchymateuses ou de cellules épithéliales des inclusions virales nucléaires en oeil de hibou.
Il n’existe pas de corrélation entre les données de l’endoscopie et celles de l’histologie dans les cas de GVH avec saignement stomachique (1).
Dans la forme chronique : fibrose massive de la paroi et sous muqueuse, musculeuse et parois vasculaires avec infiltrat panpariétal de lymphocytes T CD3 + en majorité CD 8, parfois activés CD 25 + et atrophie villositaire totale, distortion des glandes et métaplasie à cellules de Paneth.
Selon la NIH : forme aiguë classique dans les 100 J avec signes de GVH aiguë, pas d’argument pour une forme chronique, forme aiguë persistante, récidivante ou tardive > 100J avec signes de GVH aiguë, pas d’argument pour une forme chronique. Forme chronique classique : à n’importe quel moment, pas de signe en faveur d’une forme aiguë, présence d’au moins un signe clinique. Syndrome de chevauchement : à n’importe quel moment, avec des aspects à la fois aigus et chroniques.
Images histologiques : #0, #1, #2, #3, #4
http://pathologyoutlines.com/topic/stomachGVHD.html

 SNOVER D.C. Acute and chronic graft versus host disease : histopathological evidence for two distinct pathogenetic mechanisms. Human Pathology 15 : 202-205, 1984

SNOVER D.C., WEISDORF S.A., VERCELLOTTI G.M. et al. A histopathologic study of gastric and small intestinal graft-versus-host disease following allogenic bone marrow transplantation. Human Pathology 16 : 387-392, 1985.

JANIN A., GLUCKMAN E., SHULMAN H.M. Alloimmunité et autoimmunité. 1. Aspects cutanés. Annales de Pathologie 9 : 170-174, 1989.

PINQUIER L., D’AGAY M.F. Allogreffes de moelle osseuse. Revue Française des Laboratoires, 99-103,1992.

D.BLAISE. Greffe de moelle osseuse allogénique. In, L’hématologie de B. DREYFUS,
J.Breton-Gorius ed. Chap 109, Médecine Sciences Flammarion, Paris 1992, pp 1361- 1399.

 
 (1) Yeh SP, Liao YM, Hsu CH, Chen CL, Shen YC, Hsueh CT et al. Gastric bleeding due to graft-vs-host disease : discrepancy between endoscopic and histologic assessment. Am J Clin Pathol 2004 ; 122(6):919-925.

 

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.