» ESTOMAC DYSPLASIES

DYSPLASIES


NB : le terme de dysplasie est d’emploi difficile dans l’estomac, il regroupe l’adénome, qui, par définition, est bordé de cellules dysplasiques et qui, selon l’OMS, correspond à une lésion bien circonscrite d’architecture tubulovilleuse avec un revêtement dysplasique et la dysplasie , qui, selon l’OMS, correspond à des atypies précancéreuses de l’épithélium (44). L’adénome sera donc considéré comme une lésion végétante, polypoïde et la dysplasie comme une lésion plane. Selon les auteurs, les adénomes plans ou déprimés pourront donc être considérés comme des adénomes ou comme des dysplasies.
Il existe plusieurs systèmes de grading de la dysplasie ; en général, gradé en faible ou élevé. Sur la biopsie, la dysplasie de faible grade peut être difficile à distinguer de remaniements régénératifs, de même , il est très difficile, malgré la définition de l’OMS, de séparer dysplasie de haut grade et carcinome in situ ou adénocarcinome intramuqueux. Plus la dysplasie est sévère, plus le risque de cancérisation est élevé ; il en est de même de la taille de l’adénome.
Conférence de Consensus sur dysplasie de l’estomac(46)
Pas de.dysplasie
muqueuse normale
hyperplasie alvéolaire réactionnelle suite à H pylori, NSAID, reflux duodénogastrique. L’architecture de la muqueuse est préservée, glandes fovéolaires allongées, tortueuses, noyaux arrondis, hyperchromatiques, mitoses possibles, petits nucléoles, membrane nucléaire fine, fond inflammatoire.
métaplasie intestinale Forme complète : avec entérocytes comportant une bordure en brosse et des cellules en gobelets
Forme incomplète : les glandes sont plus irrégulières, vacuoles de mucus irrégulières, pas de bordure en brosse
Les deux formes sont fréquemment associées
Pas de certitude en ce qui concerne la dysplasie
Le pathologiste n’arrive pas à se prononcer sur la nature réactionnelle ou non des atypies observées.
Les glandes sont tortueuses, bordées de cellules épithéliales dépourvues de mucine, les mitoses peuvent être nombreuses, de telles atypies peuvent se voir dans la métaplasie intestinale incomplète, ou si régénération liée aux NSAID, ou ulcérations superficielles.
NB : ces atypies vont décroissant de la profondeur vers la surface donc existence d’un gradient de maturation.
Néoplasie non invasive.
- Faible grade : multiples glandes rondes agencées comme un polype adénomateux, bordées de cellules allongées qui se chevauchent, à grands noyaux hyperchromatiques pseudo-stratifiés peu ou pas de mucosécrétion, pas de gradient de maturation.
- Haut grade : glandes irrégulières arborisées, noyaux plus volumineux plus dodus, irréguliers, à membrane nucléaire épaisse, nucléole marqué.
Suspicion d’invasion
Cancer infiltrant
Histologie de la dysplasie :
- faible grade : surtout dans la partie superficielle de muqueuse qui est peu déformée, on a un chevauchement de noyaux qui sont de taille augmentée, plus basophiles, avec un certain degré de pseudostratification et de perte de polarité. Parfois, occupe toute l’épaisseur de la muqueuse ;
- haut grade : déformation architecturale nette, avec glandes arborisées, bourgeonnantes, allongées, voire agencement cribriforme. Les atypies sont plus nettes, noyaux plus gros, plus vésiculaires. Augmentation des mitoses, perte de polarité. La régénération se caractérise par une transition graduelle entre la régénération et la muqueuse adjacente, un agencement régulier des tubules, une augmentation uniforme des noyaux, qui sont basophiles de façon homogène, avec de petits nucléoles multiples.
dysplasie haut grade#1, #2, #3
Positivité de : p53, MIB1 en surface et profondeur

(44) Fenoglio-Preiser C, Carneiro F, Correa P, Guilford P, Lambert R, Megraud et al. Gastric carcinoma. In : Hamilton SR, Aaltonen LA, eds. Tumours of the digestive system. Pathology and genetics. Lyon : IARCC Press ; 2000. p. 39-52.

(46) Rugge M, Correa P, Dixon MF, Hattori T, Leandro G, Lewin K et al. Gastric dysplasia : the Padova international classification. Am J Surg Pathol 2000 ; 24(2):167-76.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.