» THYMUS Carcinome à petites cellules (Neuroendocrine)

Carcinome à petites cellules (Neuroendocrine)



Carcinome neuroendocrine à petites cellules (28 ;46 ;49 ;54 ;55) : : Rare, < 100 cas médiastinaux, chercher un primitif bronchique ou œsophagien. Correspond au carcinome anaplasique à petites cellules du poumon, qui malgré le stade avancé, à un pronostic qui est cependant meilleur (pathologie rare, la métastase d’une forme pulmonaire (TTF1 +) est plus fréquente. Les formes combinées sont plus fréquentes que dans le poumon (anaplasique à petites cellules + squameux ou adénocarcinome). Possibilité de syndrome paranéoplasique, le Cushing contrairement au carcinoïde est rare. Images histologiques : #0


 


(28) Travis WD, Brambilla E, Muller-Hermelink HK, Harris CC. Pathology and genetics of Tumours of the lung, pleura, thymus and heart. Lyon : IARC Press, 2004.

(46) Kuo TT, Chang JP, Lin FJ, Wu WC, Chang CH. Thymic carcinomas : histopathological varieties and immunohistochemical study. Am J Surg Pathol 1990 ; 14(1):24-34.

(49) Moran CA, Suster S. Angiomatoid neuroendocrine carcinoma of the thymus : report of a distinctive morphological variant of neuroendocrine tumor of the thymus resembling a vascular neoplasm. Hum Pathol 1999 ; 30(6):635-639.

(54) Suster S, Rosai J. Thymic carcinoma. A clinicopathologic study of 60 cases. Cancer 1991 ; 67(4):1025-1032.

(55) Truong LD, Mody DR, Cagle PT, Jackson-York GL, Schwartz MR, Wheeler TM. Thymic carcinoma. A clinicopathologic study of 13 cases. Am J Surg Pathol 1990 ; 14(2):151-166.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.