» OESOPHAGE Syndrome de Mallory-Weiss

Syndrome de Mallory-Weiss


- Syndrome de Mallory-Weiss(3) : lacération au voisinage du cardia sur la partie initiale de la petite courbure verticale avec hématémèse dans 85 % des cas (responsable de 1 à 15% des hémorragies digestives), secondaire à une augmentation de pression intra-abdominale (poussées de vomissements ou d’efforts de vomissement, plus rarement hoquet, toux, traumatisme abdominal, ressuscitation cardiopulmonaire, grossesse, constipation, post-endoscopie), cette lacération peut être multiple et atteindre la musculeuse. Association fréquente à une hernie hiatale (35 à 100%). Le saignement s’arrête spontanément dans 80-90% des patients (hémorragie active 20% (suintement diffus > en jet)), la plupart guérissent spontanément en 48 h, le diagnostic peut donc ne pas être fait si l’endoscopie est retardée. Possibilité de mélaena, hématochézie, syncope, douleurs abdominales. Prédominance masculine (2-4/1), surtout de 40 à 50 ans, contexte d’alcoolisme chronique, de prise d’AINS (30%), d’hépatopathie chronique (10%).

Clinique : vomissements initialement non sanglants suivis d'hématémèse, hématémèse d'emblée ou méléna isolé dans 15 % et 50 % des cas, exceptionnelle rectorragie. Une instabilité hémodynamique ou choc survient dans 10% des patients (syndrome de Boerhaave avec rupture Radiologie : #0).
Endoscopie  : saignement actif, un thrombus adhérent, croûte de fibrine sur une fente muqueuse près du cardia de 2-3 cm sur quelques mm de large, le plus souvent (>80%) une seule lacération. Images : #1 ; #2 ; #3, Vidéo : Mallory-Weiss
Traitement : uniquement si saignement actif par électrocoagulation +/- injection d’épinéphrine, voire de produits sclérosants (alcool, mais effets secondaires possibles). Le traitement endoscopique est efficace, < 10% de récidives qu'on peut retraiter en endoscopie avec souvent hémostase définitive, faible risque de complications (perforation oesophagienne, tachycardie ventriculaire après injections d'adrénaline).

http://www.emedicine.com/ped/topic1359.htm

http://www.pathologyoutlines.com/topic/esophaguslacerations.html

www.fmcgastro.org/wp-content/uploads/file/pdf/354.pdf<

(3) Takubo K. Pathology of the esophagus. Tokyo : Educa, 2002.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.