» COLON COLITE COLLAGENE

COLITE COLLAGENE


Colite collagène (CC)  : (128-130) cette pathologie se présente sous forme d’une diarrhée aqueuse avec coloscopie normale chez des femmes d’âge moyen. Cette diarrhée peut exister depuis longtemps avec des épisodes de poussées et rémissions, signes associés dans 50% des cas (douleurs abdominales, météorisme, amaigrissement modéré). Association possible à un Crohn (131), possibilité de manifestations auto-immunes (arthrite rhumatoïde, Sjögren, diabète insulinodépendant, thyroïdite, gastrite chronique auto-immune) (132), sprue, J Clin Pathol 1992 ;45:784, J Clin Gastroenterol 2004 ;38:664), myasthénie.
Histologie (133) : la maladie se caractérise par un dépôt de collagène > 10 microns en dessous de l’épithélium sous forme d’une couche hyaline (mise en évidence par rouge Sirius ou trichrome de Masson), homogène pouvant atteindre une épaisseur de 100 microns ou plus, cette couche hyaline est discontinue et ne suit pas les cryptes. Altération de l'épithélium de surface (aplatissement des cellules qui sont cuboïdes, abrasion et décollement de l'épithélium, aspect dégénératif de certaines cellules (vacuoles cytoplasmiques), diminution de la mucosécrétion, irrégularités nucléaires, apoptose). On retrouve par ailleurs une inflammation plus ou moins polymorphe, la membrane basale au dessus de la couche collagène est normale, l’évolution clinique est bénigne, possibilité de guérison y compris histologique, la pathogenèse est vraisemblablement d’origine immune avec un lien vraisemblable avec la maladie coeliaque (134). Pour certains auteurs c’est la forme évoluée de colite lymphocytaire. Il est préférable d’effectuer des biopsies du transverse car le taux de positivité y est supérieur (135). La ténascine semble être un anticorps sensible de cette pathologie (136). Il existe des formes pseudomembraneuses de colite collagène (44).
Images histologiques :   #0, #1  ; #2  ; #3  ; #4  ; #5  ; #6, #7, trichrome #1  ; #2  ; #3  ; #5  ; #6
Diagnostic différentiel : coupes tangentielles (pas d’inflammation), colite lymphocytaire (pas de collagène), sclérodermie (atteint la musculeuse), ischémie chronique (fibrose du chorion), ulcère solitaire du rectum (distortion architecturale, dépôts variables de collagène, pas de lymphocytes intra-épithéliaux)

(44) Yuan S, Reyes V, Bronner MP. Pseudomembranous collagenous colitis. Am J Surg Pathol 2003 ; 27(10):1375-1379.
(128) Bohr J, Tysk C, Eriksson S, Jarnerot G. Collagenous colitis in Orebro, Sweden, an epidemiological study 1984-1993. Gut 1995 ; 37(3):394-7.

(129) Bohr J, Tysk C, Eriksson S, Abrahamsson H, Jarnerot G. Collagenous colitis : a retrospective study of clinical presentation and treatment in 163 patients. Gut 1996 ; 39(96):846-51.

(130) Cymes K, Potet F, Dauge-Geffroy MC, Flejou JF, Rampal A, Klein O et al. [Are lymphocytic and collagenous colitis two forms of a single disease ? Arguments taken from a biopsy quantitative study]. Ann Pathol 1996 ; 16(6):430-4.

(131) Goldstein NS, Gyorfi T. Focal lymphocytic colitis and collagenous colitis : patterns of Crohn’s colitis ? Am J Surg Pathol 1999 ; 23(9):1075-81.

(132) Yardley JH, Lazenby AJ, Giardiello FM, Bayless TM. Collagenous, "microscopic," lymphocytic, and other gentler and more subtle forms of colitis. Hum Pathol 1990 ; 21(11):1089-91.

(133) Lazenby AJ, Yardley JH, Giardiello FM, Bayless TM. Pitfalls in the diagnosis of collagenous colitis : experience with 75 cases from a registry of collagenous colitis at the Johns Hopkins Hospital. Hum Pathol 1990 ; 21(9):905-10.

(134) Wolber R, Owen D, Freeman H. Colonic lymphocytosis in patients with celiac sprue. Hum Pathol 1990 ; 21(11):1092-6.

(135) Offner FA, Jao RV, Lewin KJ, Havelec L, Weinstein WM. Collagenous colitis : a study of the distribution of morphological abnormalities and their histological detection. Hum Pathol 1999 ; 30(4):451-7.

(136) Muller S, Neureiter D, Stolte M, Verbeke C, Heuschmann P, Kirchner T et al. Tenascin : a sensitive and specific diagnostic marker of minimal collagenous colitis. Virchows Arch 2001 ; 438(5):435-41.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.