» ESTOMAC LIPOME

LIPOME


LIPOME (23 ;36)

Rare, asymptomatique quand petite taille, sinon symptomatologie d’ulcère (douleurs, hémorragie digestive) du fait de l’ulcération de la muqueuse sus-jacente. 75% sont antraux .
A l’endoscopie, masse molle compressible, hypodense au scanner ; hypoéchogène à l’échographie, ceci est si typique que pas de nécessité de biopsie. Si la tumeur est volumineuse, ulcérée, l’aspect est moins typique.
Macroscopie : nodule mou jaune, bien limité, isolé. Possibilité de remaniements scléro inflammatoires extensifs si ulcère sus-jacent.
Histologie  : typique du lipome, plus ou moins de remaniements secondaires, plus ou moins extensifs.
Rares cas d’angiolipome (53 ;54)
(23) Lewin KJ, Appelman HD.Rosai J, Sobin LH, eds. Tumors of the esophagus and stomach. Third series ed. Washington : Armed forces institute of pathology ; 1996.

(36) Miettinen M, Blay JY, Sobin LH. Mesenchymal tumours of the stomach. In : Hamilton SR, Aaltonen LA, eds. Tumours of the digestive system. Pathology and genetics. Lyon : IARCC Press ; 2000. p. 62-5.

(53) Hunt J, Tindal D. Solitary gastric Peutz-Jeghers polyp and angiolipoma presenting as acute haemorrhage. Aust N Z J Surg 1996 ; 66(10):713-5.

(54) McGregor DH, Kerley SW, McGregor MS. Case report : gastric angiolipoma with chronic hemorrhage and severe anemia. Am J Med Sci 1993 ; 305(4):229-35.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.