» CAVITE BUCCALE Langue fissurée, villeuse, leucoedème

Langue fissurée, villeuse, leucoedème



La langue fissurée est fréquente, parfois as­sociée à une trisomie 21, elle se constitue progressi­vement jusqu'à la fin de la 2ème décennie ; avec sur le dos et les faces latérales de la langue, de multiples fissures, superfi­cielles ou profondes, à orientation antéropostérieure, séparant des plis saillants. Dans ces fissures s'accu­mulent des débris alimentaires, des bactéries et par­fois des champignons source d'irritation, de douleurs et d'inflammation non spécifique, lésion asymptomatique, se voit aussi dans le syndrome de Melkersson-Rosenthal et sur langue géographique


http://www.emedicine.com/derm/topic665.htm


La langue chevelue est de teinte variable selon l’agent responsable (bains de bouche colorés, sucreries), elle est secondaire à une mauvaise hygiène +/- tabac, des antibiotiques, RTE, avec hypertrophie et élongation (jusqu’à 15 mm !) des papilles filiformes par absence de desquamation.


Elle se distingue de la leucoplasie chevelue par l’absence d’EBV


Histologie : papilles filiformes allongées avec minime hyperkératose et rares cellules inflammatoires.


Traitement : un simple brossage suffit le plus souvent


Le leucoedème se présente comme une lésion diffuse opalescente de la muqueuse jugale s’étendant aux lèvres.


Histologie, la seule modification est une vacuolisation ou un œdème intracellulaire, des cellules malpighiennes d’origine vraisemblablement dégénérative.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.