» PENIS PRIAPISME

PRIAPISME


Le priapisme est une érection persistante, douloureuse sans stimulation sexuelle, c’est une urgence qui peut mener à une dysfonction permanente érectile et à une nécrose du pénis.
Forme à haut débit artériel (secondaire à une rupture d’artère caverneuse, non douloureux, par traumatisme pénétrant ou contondant). Forme à faible débit, par veino-occlusion avec stase, douleurs, qui aboutit à une sclérose et impossibilité d’érection.
Pathologie rare (1.5 10-5 à 2.9 10-5 après 40 ans). Le priapisme en soi n’est pas dangereux, mais ses causes peuvent l’être, risque d’impuissance
Cette pathologie se voit à tout âge avec 2 pics entre 5 et 10 ans (surtout drépanocytose) et entre 20-50 ans (surtout médicaments).
Clinique : érection ou semi-érection, le corps spongieux n’est pas atteint +-+-
Causes : Médicaments (rares cas après inhibiteurs de cGMP (sildenafil qui peut être utilisé dans le traitement du priapisme), utilisation excessive d’aides à l‘érection (en injectable (papavérine, phentolamine, prostaglandine E1), parfois après psychotropes (chlorpromazine, trazodone), rebonds d’hypercoagulation après anticoagulants, après Hydralazine, métoclopramide, oméprazole, hydroxyzine, prazosine, tamoxifène, androstènedione. Cocaïne, marijuana, alcool voire ecstasy.
Causes thrombo-emboliques (drépanocytose, thalassémie, leucémies, myélome multiple) Imagerie de thrombose du corps caverneux
Traumatisme, néoplasie, causes neurologiques (atteinte spinale, compression de la queue de cheval, rares causes infectieuses
Biologie : NFS à la recherché de leucémie, drépanocytose. Schéma
Imagerie : Doppler couleur qui différencie les 2 formes, si haut debit on peut proposer une angiographies sélective.
Traitement  : nécessaire au bout de 4 heures, de l’étiologie (si drépanocytose par hydratation, alcalinisation, analgésie, oxygénation voire transfusion pour réduire la proportion d’HbS en dessous de 30%), on peut utiliser également la terbutaline orale à raison de 5-10 mg, suivi de 5-10 mg à 15 minutes, ou la pseudo-éphédrine, 60-120 mg per os
On peut recourir à une aspiration de 30 cc à l’aiguille après bloc pénien, puis injection intracaverneuse d’agents alpha-adrénergiques ou de bleu de méhylène.
Priapisme malin : Imagerie, histologie


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.