» COEUR Endocarde et valves INSUFFISANCE TRICUSPIDE

INSUFFISANCE TRICUSPIDE


L'insuffisance tricuspide : Elle est l'atteinte la plus fréquente des valves du cœur droit. Elle est souvent la conséquence d'une atteinte du cœur gauche ou de la circulation pulmonaire et elle est souvent due à la dilatation du ventricule droit : on dit alors qu'elle est fonctionnelle, par opposition à l'insuffisance tricuspidienne organique secondaire, par exemple, à une atteinte rhumatismale. Elle se caractérise à l'auscultation par un souffle systolique qui augmente à l'inspiration profonde (ce qui augmente le débit dans le cœur droit).
Etiologie : RAA ; floppy syndrome ; carcinoïde ; dysfonctionnement du muscle papillaire ventriculaire droit ; traumatisme (ex : avulsion valvulaire par une sonde d’entraînement entraînerait une fibrose valvulaire). Dans les formes congénitales, c'est la maladie d'Ebstein qui en est la cause.
En fait, le plus souvent, l’insuffisance tricuspide pure est fonctionnelle, secondaire à une hypertension ventriculaire droite avec dilatation cavitaire, la valve étant par ailleurs normale.
La radiologie thoracique standard en incidence de face montre un important débord convexe de l'arc inférieur droit. Cependant ces signes sont inconstants et peu contributifs du diagnostic par rapport à l'échocardiographie doppler.
L'échocardiographie doppler : le diagnostic est fait sur l'enregistrement d'un flux régurgitant au doppler. L'étiologie est précisée par l'écho 2D (fonctionnel par dilatation de l'anneau en rapport avec une dilatation du VD, organique en présence de lésions sur les valves elles-mêmes). La sévérité est appréciée sur l'extension spatiale du flux régurgitant dans l'OD, (IT sévère si la surface > à 4 cm2), le diamètre du jet à l'origine (IT sévère > à 3 cm) et la morphologie du flux dans les veines sus-hépatiques avec inversion du flux systolique.
Le cathétérisme cardiaque droit : dans les insuffisances tricuspides importantes isolées ou les formes plus mineures associées à une valvulopathie mitrale sévère, il existe une grande onde V auriculaire droite avec à l'extrême un aspect ventriculaire de la courbe auriculaire droite. L'angiographie authentifie et apprécie l'importance de la fuite suivant les mêmes critères que pour l'insuffisance mitrale.
Le traitement chirurgical de cette seule anomalie est exceptionnellement nécessaire. Mais, si le chirurgien est obligé d'intervenir sur une autre valve, il peut, à cette occasion, rétrécir artificiellement l'anneau tricuspide (annuloplastie) pour faire disparaître la fuite. Il n'existe pas de Traitement spécifique de l'atteinte carcinoïde qui n'est pas influencée par les analogues de la somatostatine ou la désartérialisation hépatique, la chimiothérapie a un effet délétère sur le cœur présumé lié à la libération de sérotonine (23).



http://www.emedicine.com/med/topic2314.htmhttp://www.med.univ-rennes1.fr/cerf/edicerf/THORAX/16_.html


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.