» VESSIE Cellules leurres

Cellules leurres





Les dystrophies virales Arch Pathol Lab Med. 2010 Mar ;134(3):427-43  : L'atteinte virale à virus polyome humain BK ou JC (famille des papovaviridae) entraîne la desquamation de cellules decoy (leurre en français) ou cellule comète. Leurs noyaux sont volumineux et hyperchromatiques, mais ronds, de contours réguliers, sans angulation, ni encoche. La texture nucléaire est homogène, d'aspect lisse, gommé, vitreux, sans nucléole visible. Il s'agit d'une volumineuse inclusion nucléaire virale, unique, occupant tout le noyau, sans halo clair à la différence du CMV. Les cas les plus typiques correspondent au virus BK et sont observés chez l'enfant et certains adultes. Les cellules sont plus rares et les images moins typiques avec le virus JC, chez le adultes non immunodéprimés. Ces aspects se voient surtout sur cytologie urinaire, rarement sur biopsie (11).


Le BK virus a été isolé en 1971 chez un greffé rénal, nommé d’après les initiales du patient, il est proche du SV40 et du polyomavirus JC (leuco-encéphalopathie multifocale progressive). L’infection est précoce dans la vie (50% avant l’âge de 3 ans, 90% avant 10 ans), mineure ou asymptomatique, respiratoire. Latence toute la vie dans l’appareil urinaire, virurie chez 0.3% d’adultes sains et 3% des femmes enceintes. Chez un greffé rénal, le BKV est associé à une néphrite tubulo-interstitielle et insuffisance rénale (lié à l’importance de la virémie), voire sténose urétérale (à partir du greffon).


Histologie  : infiltrat inflammatoire mixte avec lésions tubulaires (anisonucléose, atypies nucléaires et inclusions intranucléaires basophiles ou amphophiles). Ceci ressemble à un rejet aigu, d’où recherche du BKV en IHC ou hybridation in situ.


Le BK est souvent réactivé si greffe de moelle (moitié des allogreffes), mais alors non associé à une insuffsance rénale, mais à un cystite hémorragique tardive. L’IHC utilise des Ac anti SV40 ou similaires (ne différencient pas BKV, JCV, SV40).


Cytologie  : cellules épithéliales avec inclusions intranucléaires virales (Adv Exp Med Biol 2006 ;577:201). cellules en comètes avec grande inclusion basophile, amorphe, homogène, en verre dépoli, intranucléaire, liséré condensé de chromatine (Diagn Cytopathol 2010 Nov 9) ou halo clair pseudo CMV , parfois multinucléation , parfois chromatine condensée avec nucléoles (Urine Cytology Findings of Polyomavirus Infections). La cytologie peut être assez sensible Am J Surg Pathol 2006 ;30:345


Images cytologiques : #0, #1, #2, #3, #4 ; SV40+, Lames virtuelles : #0, #1, #2, #3, #4


 


 (11) Herawi M, Parwani AV, Chan T, Ali SZ, Epstein JI. Polyoma virus-associated cellular changes in the urine and bladder biopsy samples : a cytohistologic correlation. Am J Surg Pathol 2006 ; 30(3):345-350.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.