» PLEVRE TUMEURS CONJONCTIVES BENIGNES

TUMEURS CONJONCTIVES BENIGNES



Le lipome pleural est une tumeur rare et asymptomatique, découverte fortuitement sur une radiographie thoracique. La TDM fait le diagnostic en montrant une masse bien limitée, de densité graisseuse homogène (-50 à -150 UH). Le lipome peut être pleuropariétal avec une composante développée dans la paroi thoracique. Lorsque la tumeur est hétérogène et contient des composantes tissulaires plus dense que la graisse, il faut suspecter un liposarcome.
Tumeur musculaire lisse : rare, < 10 cas décrits
Macroscopie : bien limité, encapsulé, à la coupe, rose et luisant avec travées fibreuses et calcifications
Histologie : prolifération de cellules fusiformes benoïtes à noyaux allongés, cytoplasme éosinophile ; rares mitoses, zones focales hypercellulaires avec atypies ; calcifications éparses
Positivité de : actine, HHF-35, desmine, vimentine, CD34 (faible), négativité de : kératine, S100, bcl2, CD99
Diagnostic différentiel : mésothéliome sarcomatoïde (kératine +), thymome, carcinome à cellules fusiformes, tumeur fibreuse solitaire

Fibromatose : quelques cas décrits de tumeurs desmoïdes, parfois associé à un traumatisme local (voir tissus mous) Mod Path 1999 ;12:9.

Rares cas d’histiocytose sinusale massive ou maladie de Rosai-Dorfman Hum Path 2003 ;34:1210
Positivité de : S100, CD68, négativité de CD1a, CEA, CK7, CK20, TTF-1, HMB45, MelanA (voir ganglions)



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.