» COL UTERIN CARCINOME NEUROENDOCRINE A GRANDES CELLULES

CARCINOME NEUROENDOCRINE A GRANDES CELLULES


Les carcinomes neuroendocrines
carcinomes neuroendocrines à grandes cellules (40 ;164) : Rare (<1% des carcinomes cervicaux), moyenne 34 ans (21 à 62 ans), évolution agressive avec N+ et métastases systémiques (foie, poumons, os, SNC (Int J Gynecol Pathol 2003 ;22:226)), survie médiane de 2 ans
Histologie : atypies nettes, différenciation neuroendocrine (architecture insulaire, trabéculaire, glandulaire et solide) ; granules cytoplasmiques éosinophiles, >10 mitoses/10 HPF, nécrose ++
Images histologiques : #0
Positivité de : kératine (MNF116) en paranucléaire ; chromogranine ou synaptophysine, VEGF (Int J Gynecol Cancer 2005 ;15:646), HepPar1 (J Clin Pathol 2004 ;57:48), AFP (Acta Cytol 2003 ;47:799), négativité de : HER2, RE et RP
HPV16 et HPV18 souvent présents (J Clin Pathol 2002 ;55:108)
 
(40) Kurman RJ, Ronnett BM, Sherman ME, Wilkinson EJ. Tumors of the cervix, vagina and vulva. Fourth series ed. Washington, DC : American registry of pathology, 2010.
(164) Gilks CB, Young RH, Gersell DJ, Clement PB. Large cell neuroendocrine [corrected] carcinoma of the uterine cervix : a clinicopathologic study of 12 cases. Am J Surg Pathol 1997 ; 21(8):905-914.
http://pathologyoutlines.com/cervix.html#largecellneuroendocrine


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.