» INTESTIN GRELE Adénome tubuleux

Adénome tubuleux




Les adénomes similaires à ceux du côlon peuvent se voir dans le grêle, ils sont cependant très rares avec une atteinte prédominante au niveau du duodénum et du jéjunum, ils peuvent être isolés ou multiples, pédiculés ou sessiles avec les aspects histologiques classiques retrouvés au niveau du côlon (adénomes tubuleux, tubulovilleux ou villeux). L'incidence des adénomes villeux semble augmenté, en particulier ceux du duodénum au niveau de l'ampoule de Vater, le risque de cancérisation est similaire à celui du colon. Le plus souvent diagnostiqués à l'endoscopie qui permet aussi l'ablation des formes polypoïdes. Il a aussi été décrit une forme intracanalaire développée dans le Wirsung, polypoïde, d'adénome de glandes de type pylorique (40). Association possible avec PanIN de haut grade (in situ du pancréas), pronostic excellent si exérèse complète. Endoscopie : Adénome plan de D2, Hamartome Brunnerien


Traitement : polypectomie ou pancréatoduodénectomie


Images : adénome tubuleux avec dysplasie minime ; adénome villeux : #0, #1, #2
Tumeurs épithéliales bénignes : Les adénomes du grêle sont rares (< 0,05 % des adénomes intestinaux), surtout situés près de l'ampoule de Vater, souvent dans un contexte de syndromes génétiques, dont la polypose adénomateuse familiale (ou PAF), avec mutation du gène APC, la polypose associée à MYH, le syndrome de Lynch ou HNPCC, de même aspect que ceux du colon. Ils augmentent en taille et en nombre avec risque de carcinome du duodénum / région péri-ampullaire de 4 à 10%.
Le  
polype adénomateux  : diagnostic exceptionnel, en dehors de complications révélatrices (hémorragies, invagination). Nodule endoluminal arrondi sessile ou pédiculé, ne peut être diagnostiqué que sur excellente opacification du grêle et par la biopsie (versus adénocarcinome nodulaire ou léiomyome).
Le
polype fibreux inflammatoire : lésion polypoïde parfois volumineuse, souvent révélée par une invagination.
Le
pancréas ectopique : exceptionnel au niveau du jéjunum ou de l'iléon.
Les polyposes du grêle sont rares (
voir syndrome de Peutz-Jeghers), complications souvent révélatrices (hémorragie, anémie, invagination). Les polypes sont visibles sous forme de lacunes endoluminales au transit du grêle ; les plus volumineuses sont visibles sur des coupes scanographiques de qualité.
Le
Syndrome de Cronkhite-Canada est rarissime, avec des polypes dans le grêle dans 50 % des cas. Des anomalies ectodermiques : alopécie, hyperpigmentation brune de la peau, onychodystrophie, et une malabsorption avec entéropathie exsudative, complète le tableau clinique.


Histologie : Hyperpigmentation des couches profondes de l’épiderme. Perte de follicules pilaires qui sont dilatés et importants dépôts de glycosaminoglycanes dans le derme réticulaire. Les polypes sont inflammatoires avec dilatation kystique de type juvénile alors que certains sont tubulovilleux. Ils ont une base sessile large. Dans l’estomac, les polypes sont constitués de glandes focalement dilatées irrégulières fovéolaires dans un chorion oedémateux et inflammatoire.


Images : #1 ; #2 ;


http://www.emedicine.com/derm/topic729.htm


http://www.emedicine.com/ped/topic508.htm



La polypose adénomateuse rectocolique peut comporter des polypes hyperplasiques ou adénomateux du grêle. Ceux-ci peuvent se développer sur l'iléon terminal après la colectomie. Le risque est plus important dans le syndrome de Gardner. Ces patients ont un risque accru d'adénocarcinomes duodénaux péri-ampullaires par transformation d'adénomes villeux.
La
polypose juvénile atteint parfois le grêle. Elle se révèle précocement chez l'enfant par des hémorragies digestives.

Lors de la polypose juvénile (mutations germinales de SMAD4 ou BMPR1A) et du syndrome de Peutz-Jeghers (mutations du gène LKB1 /STK11) peuvent se développer des carcinomes du grêle.
 
(40) Nakayama Y, Inoue H, Hamada Y, Takeshita M, Iwasaki H, Maeshiro K et al. Intraductal tubular adenoma of the pancreas, pyloric gland type : a clinicopathologic and immunohistochemical study of 6 cases. Am J Surg Pathol 2005 ; 29(5):607-616.

http://www.med.univ-rennes1.fr/cerf/edicerf/DIGESTIF/3DG.html


 


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.