» ARTICULATION CAPSULITE RETRACTILE

CAPSULITE RETRACTILE


La capsulite rétractile (CR) est à différencier des enraidissements douloureux d’une tendinite calcifiante, d’une rupture de coiffe, d’une omarthrose, d’une arthrite septique ou non. Définition de la raideur dans le cadre de la CR : antépulsion limitée à 90°, RI limitée à " main-fesse ", RE nulle, enraidissement douloureux, coiffe saine. Pathologie à début lent, une phase douloureuse et insomniante d’environ 6 mois, s’y ajoute un enraidissement durant 2 ans, puis persistance de la raideur alors que la douleur disparaït de 6 mois.
Pathologies associées : diabète, cervico-dorsalgies, maladie de Dupuytren.
Atrophie fréquente du sus-épineux.
Imagerie : réduction de la capacité articulaire et disparition du récessus < à l’arthrographie. Epaississement synovial et prise de contraste de l’intervalle des rotateurs à l’IRM. Hyperfixation (non spécifique) à la scintigraphie.
Arthroscopie : tendon du Long Biceps normal, tête humérale normale, hypervascularisation synoviale, restriction de la capacité articulaire.
Diagnostic différentiel : atteinte articulaire de la gléno-humérale (dégénérative, inflammatoire ou arthropathique) écartée par la radiographie standard.
Le traitement médical et fonctionnel est efficace dans 80%. Traitement endoscopique dans 20%, jamais proposé si évolution de la maladie < 2 ans - Section des faisceaux du ligament gléno-huméral en fonction des constatations cliniques et opératoires à Décollement péri-glénoïdien et mobilisation concomitante sous AG - Un enraidissement de la capsule supérieure se traduit par une limitation globale des rotations, un enraidissement de la capsule inférieure limite l’abduction, un enraidissement de la capsule antérieure ou postérieure limite l’antépulsion et l’abduction

HAS : Modalités de prise en charge d’une épaule douloureuse chronique non instable chez l’adulte
Traitement de la tendinopathie calcifiante : pour les formes symptomatiques.
Antalgiques, AINS per os et infiltrations cortisoniques sous-acromiales (celles qui sont radio ou écho-guidées sont + efficaces). La physiothérapie par ultrasons est une technique de rééducation validée par les résultats d’une étude randomisée.
Dans les formes rebelles : Ponction-lavage-aspiration si calcifications radiographiquement homogènes et volumineuses. Intérêt de la lithotritie (utilisation limitée en France). L’arthroscopie est le traitement de dernière intention au cours des tendinopathies calcifiantes.
Traitement de la tendinopathie non rompue : Antalgiques, AINS per os et infiltrations cortisoniques sous-acromiales, kinésithérapie (récupération et entretien des amplitudes articulaires et du capital musculaire). Acromioplastie en dernier recours chez l’adulte d’âge mûr, non indiquée dans le traitement des tendinopathies du jeune sportif.
Traitement de la tendinopathie rompue : idem à celle tendinopathies.
En l’absence d’amélioration après 6 mois de traitement, l’indication chirurgicale est discutée. Le risque d’involution adipeuse musculaire compromet le pronostic du résultat d’un traitement chirurgical et fonctionnel. Les ruptures de la coiffe vont de la rupture partielle d’un tendon à la rupture massive de 3 / 4 tendons. Toutes les ruptures ne nécessitent pas de réparation chirurgicale.
Deux types de traitements chirurgicaux peuvent être proposés :
• chirurgie réparatrice si les conditions anatomiques et le contexte général le permettent : réinsertions tendineuses, transferts tendineux, lambeaux musculaires, etc.
• chirurgie à visée antalgique dans les lésions non réparables de la coiffe, portant sur la bourse sous-acromiale, sur le tendon du long biceps et/ou le bec acromial.
http://site.voila.fr/orthowebfrcom/epaule.htm


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.