» ARTICULATION METATARSALGIE et syndrome du sinus du tarse

METATARSALGIE et syndrome du sinus du tarse


Les métatarsalgies statiques sont des douleurs mécaniques des articulations métatarso-phalangiennes des 2ème, 3ème et 4ème rayons. Elles sont favorisées par un pied creux et des chaussures trop serrées, lors de la pratique de la course, des sauts et des impulsions. Sensibilité distale des métatarsiens à la palpation plantaire +/- kératose plantaire
On distingue :
- La luxation isolée de la 2ème MTP : instabilité douloureuse du 2ème rayon par surmenage, par altération de la plaque fibro-cartilagineuse de la face < de l'articulation. Douleur à la palpation de la MTP et l'on peut reproduire la luxation. Le diagnostic radiologique repose sur les clichés dynamiques qui authentifient la luxation. Il ne faut jamais faire d'infiltration. Le traitement repose sur la confection d'une orthèse plantaire avec barre rétrocapitale et logette d'exclusion de la 2 ème MTP. La chirurgie est exceptionnelle : immobilisation par broche temporaire puis suture avec arrêt sportif de 3 mois.
- Le syndrome douloureux du 2ème espace : bursite intercapito-métatarsienne et hypertrophie de la bourse de glissement par microtraumatismes ou n rhumatisme inflammatoire.
La douleur siège dans le deuxième espace dorsal en avant. Il peut exister un empâtement et un écartement des 2 ème et 3 ème espaces par effet de masse.
Le traitement consiste en une infiltration, associée à une orthèse de décharge. Une bursectomie chirurgicale est exceptionnellement indiquée.
Diagnostics différentiels : syndromes canalaires, Névrome de Morton (possibilité d’insensibilité de l’orteil, aggravation des douleurs à la compression de l’avant-pied), fracture de fatigue, rhumatisme inflammatoire, synovite métatarsophalangienne, nécrose avasculaire, sésamoidite,
 
Le syndrome du sinus du tarse : instabilité douloureuse secondaire à une entorse de la cheville avec lésion du ligament péronéo-calcanéen lors d'une inversion forcée ou d'une réception de saut. Les douleurs s'installent environ 3 semaines après le traumatisme et siègent en bas et en avant de la malléole externe avec un empâtement.
La palpation retrouve une douleur à la pression du sinus du tarse, transfixiante, avec un point sous-malléolaire interne, alors que les articulations sont normales.
Les examens complémentaires éliminent une pathologie du dôme astragalien ou de la sous-astragalienne, au besoin avec l'aide d'un scanner.
Le diagnostic différentiel : entorse de cheville au début, puis entorse de la sous-astragalienne avec atteinte du ligament en haie ou lésions de la tibio-tarsienne.
Le traitement associe le repos avec mise en décharge 3 semaines et une à deux infiltrations dans le sinus du tarse. Le sport ne sera repris qu'au bout de 6 semaines.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.