» PLACENTA Malformation du placenta (Troubles du développement placentaire (...)

Malformation du placenta (Troubles du développement placentaire )


Troubles du développement placentaire (1)
Anomalies de forme
Placenta membranacea : absence de formation de membranes avec sac gestationnel presque totalement entouré de villosités, il ne persiste qu’une petite plage de membranes claires avec un placenta fin, et la présence de placenta accreta
Variations morphologiques nombreuses :
- Epaisseur augmentée au second trimestre à type de placenta en boule
- Epaisseur diminuée si hydramnios.
Corrélations cliniques : placenta praevia constant ; hémorragie maternelle, en ante-partum et en post-partum.
Placenta extrachorial
Macros copie : couronne de tissu placentaire au-delà de la plaque choriale ; anneau de fibrine.
corrélations cliniques : hémorragies maternelles aiguës et chroniques ; rupture prématurée des membranes ; accouchement prématuré ; diminution du liquide amniotique ; RCIU .
Placenta marginé
Macroscopie : insertion des membranes sur un anneau de fibrine périphérique.
Corrélations cliniques : pas de signification pathologique.
Placenta circumvallata : insertion des membranes en dedans du pourtour placentaire sur un anneau de fibrine surélevé, avec plaque choriale + petite que la plaque basale (1 à 7 % des placentas), dû à hémorragie veineuse marginale qui pousse les membranes vers l’intérieur ?. Les placentas sont plutôt petits avec des caillots sanguins bruns, voire d’hémorragie + récente, rouge marginale ou d’amnios vert si hémorragie dans la cavité amniotique. Parfois évoqué en échographie sur la présence d’un soulèvement du bord placentaire ou zones anéchogènes sous-choriales en périphérie (dépôt de fibrine). Peu d’incidence pathologique habituellement, + commun si multigravidie,
Corrélations cliniques : hémorragies maternelles aiguës et chroniques ; rupture prématurée des membranes ; accouchement prématuré ; diminution du liquide amniotique ; RCIU.image1,image2 : #0, #1, #2
Placenta à masses multiples : 5 à 8 % des placentas

Anomalies de la lobulation placentaire:nombre variable de lobes séparés du disque principal. Insertion vélamenteuse du cordon et vaisseaux membraneux souvent présents. Les petits lobes accessoires sont souvent le siège d'infarctus ou de dépôts de fibrine. Corrélations cliniques : risque d'hémorragie, de compression, de thrombose et d'inflammation des vaisseaux vélamenteux et intramembraneux.
Placenta duplex : 2 masses placentaires équivalentes sur des faces opposées de l’utérus, avec cordon qui se divise en 2 dans les membranes pour s’insérer sur chaque masse, il peut être multiplex
- Cotylédon aberrant : dans 3% des placentas, séparé de la masse placentaire mais relié par un pédicule vasculaire. Risque de rétention après la délivrance, de rupture pendant le travail s'il se trouve dans l'aire de dilatation (hémorragie de Benckiser). image1, image2.
On parle de multilobulation si indentations du disque placentaire > 50% du diamètre du disque placentaire
Placenta multilobé : > 2 lobes, souvent de taille équivalente. Les vaisseaux membraneux et/ou vélamenteux sont fréquents.
Corrélations cliniques : risque de saignement fœtal à partir des vaisseaux membraneux et/ou vélamenteux ; hémorragie maternelle du post partum possible si rétention intra-utérine d'un lobe.
Placenta bipartita : cordon s'insérant sur les membranes entre les deux masses placentaires, soit sur une des 2 masses parfois connecté par isthme étroit de tissue placentaire, risque d'hémorragie foetale à partir des vaisseaux vélamenteux / intramembranaires, hémorragie maternelle post-partum si partie retenue in utero
Placenta annulaire : défect dans le disque placentaire. Des vaisseaux membraneux et/ou vélamenteux peuvent être présents.

Placenta circumvallata : insertion des membranes en dedans du pourtour placentaire sur un anneau de fibrine surélevé, avec plaque choriale + petite que la plaque basale (1 à 7 % des placentas), dû à hémorragie veineuse marginale qui pousse les membranes vers l’intérieur ?. Les placentas sont plutôt petits avec des caillots sanguins bruns, voire d’hémorragie + récente, rouge marginale ou d’amnios vert si hémorragie dans la cavité amniotique. Parfois évoqué en échographie sur la présence d’un soulèvement du bord placentaire ou zones anéchogènes sous-choriales en périphérie (dépôt de fibrine). Peu d’incidence pathologique habituellement, + commun si multigravidie, Corrélations cliniques : hémorragies maternelles aiguës et chroniques ; rupture prématurée des membranes ; accouchement prématuré ; diminution du liquide amniotique ; RCIU. image1, image2 : #0 #1, #2
(1) Kraus FT, Redline RW, Gersell DJ, Nelson DM, Dicke JM. Placental pathology. First series ed. American registry of pathology and Armed forces institute of pathology, 2004.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.