» PLACENTA Tumeurs non trophoblastiques

Tumeurs non trophoblastiques


Tumeurs non trophoblastiques (1)
Chorangiome : angiome capillaire placentaire (0.5 à 1% des placentas, surtout contexte de pré-éclampsie et grossesse gémellaire), asymptomatique, de petite taille, incidentalome, les formes intermédiaires s'accompagnent de RCIU. Les rares cas de grande taille (> 9 cm) s'accompagnent de shunt vasculaire avec insuffisance cardiaque à haut débit, polyhydramnios, hydrops fetalis, placenta previa, hémangiomes cutanés, prématuration, ascite voire parfois un anasarque fœtal. La séquestration plaquettaire peut s'accompagner de CIVD, thrombopénie, diathèse hémorragique fœtale.
Echographie : Image arrondie/ovalaire bien limitée de quelques cm, hétérogène, moins échogène que les placenta. Situé sous la plaque choriale, souvent à proximité du cordon, très vascularisé avec flux sanguin de type fœtal en doppler.
Macroscopie : bien limité, isolé ou multiple, rouge-violet, homogène, ferme, souvent < 0.5 cm, sous la plaque choriale et bords du placenta. Parfois associée à un gros placenta. Parfois infarci. Taille variable, parfois volumineux ; ou multiple. Peut se confondre macroscopiquement avec un infarctus ou une thrombose intervilleuse.
Images  : #0, #1
Histologie : angiome capillaire ou caverneux ; parfois mitoses ou dystrophies ; dans la moitié des cas, hyperplasie trophoblastique non spécifique, parfois remaniements fibreux. Augmentation diffuse du nombre de capillaires villositaires (10 ou plus capillaires dans 10 villosités, dans 10 champs au grossissement x 10).
Il existe une forme atypique, rare, cellulaire avec des mitoses ; atypies nucléaires variables, nécrose, zones solides, pseudosarcomateuse. Images histologiques : #0, #1, #2
 
Chorangiomatose : surtout contexte de pré-éclampsie et grossesse gémellaire, prématuration entre 32 et 26 semaines, Hum Path 2000 ;31:945, malformations
La forme diffuse multifocale est associée à prématurité marquée (< 32 semaines), retard de croissance intra-utérin, retard de maturation villositaire, villosités avasculaires, placentomégalie
Macroscopie : focal, segmentaire ou diffus multifocal, sous la plaque choriale et bords du placenta
Histologie : similaire au chorangiome, la forme localisée occupe les villosités souches mais pas les terminales. Cas clinique
 
Chorangiose : >10 vaisseaux dans plus de 10 villosités terminales dans 10 champs dans 3 ou + de zones non infarcies du placenta au grossissement 10 (les villosités normales ont moins de 5 capillaires). Incidence de 7 % dans des placentas à terme, associé à une immaturité villositaire (diabète, Beckwith-Wiedeman), vie en altitude, voire mais discuté à une hypoperfusion et hypoxie voire gémellité et pré-éclampsie
Association décrite avec artère ombilicale unique/autres anomalies du cordon, hématome rétroplacentaire (abruptio placentae), placenta previa, chorangiome, amnion nodosum, villite chronique. pré-eclampsie, incompatibilité rhésus. image1
Diagnostic différentiel : congestion (nombre normal de vaisseaux), ischémie (villosités rétrécies)

Léiomyome placentaire : rares cas décrits qui malgré leur situation intraplacentaire, couverture par de la déciduale du côté maternel, semblent être d'origine maternelle en cytogénétique dans certains cas.

Rares cas de lipomes

Tératomes : masses nodulaires de tissus provenant des 3 couches embryologiques, du côté fœtal du placenta entre amnios et plaque choriale, ceux qui ont un cordon et des structures osseuses orientées axialement sont considérés comme des jumeaux acardiaques, sinon considérés comme tératome, mais ce sujet reste ouvert à discussion car il semble exister un continuum entre tératome et jumeau acardiaque.

Adénome/choristome hépatocellulaire petit nodule isolé < 1 cm, rare cas volumineux, dans l'adénome absence d'EP ou de veine centrolobulaire +/- hématopoïèse (tératome monodermique ?), dans le foie hétérotopique présence d'EP ou de veine centrolobulaire. AJSP 1986 ;10:436

Hétérotopie surrénalienne : micronodules parfois retrouvés dans le placenta

Désordre myéloprolifératif transitoire du nouveau-né (1) : Rare, associé à une trisomie 21. Ressemble à une leucémie congénitale, mais régression spontanée, dans le placenta dysmaturité villositaire avec chorangiose et amas marqués intravasculaires de cellules d'aspect primitif avec invasion pariétale vasculaire précoce Hum Path 2000 ;31:396

Lymphome : Rare, presque toujours d'origine maternelle.

Histologie : atteinte intervillositaire épargnant les villosités et circulation fœtale. Les rares cas fœtaux présentent une atteinte des villosités épargnant les espaces intervillositaires.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.