» PLACENTA Métastases

Métastases



Métastases au placenta : près de 1/000 des femmes en âge de procréer ont un cancer (plus fréquent que le risque de cancer congénital du foetus), ces tumeurs peuvent rarement métastaser au placenta. Dans les métastases placentaires de cancers du foetus ont été décrits : neuroblastome Archives 1997 ;121:741, hépatoblastome, tératome sacrococcygien, leucémie, on note alors un hydrops non-immun, les métastases distendent mais restent confinées aux vaisseaux foetaux. Les nÊvi congénitaux géants peuvent s'accompagner de nÊvi placentaires (qui semblent ne pas être des métastases). NB : on met souvent en évidence des dépôts de mélanine placentaire au Fontana-Masson dans les cellules de Hofbauer dans un contexte de pathologie dermatologique maternelle. En ce qui concerne les primitifs maternels métastasant dans le placenta (68 cas en 100 ans), le primitif le plus fréquent est le mélanome (qui peut s'étendre au foetus Archives 1997 ;121:508), suivi de leucémies, lymphomes, carcinomes mammaires, cervicaux et pulmonaires. Hormis le mélanome qui peut former de grands dépôts pigmentés, la plupart des métastases sont microscopiques avec dépôts dans l'espace intervillositaire.

Il est certain que de nombreuses métastases placentaires passent inaperçues en l’absence d’examen systématique du placenta. Celui-ci est justifié si cancer disséminé ou hémopathie maligne, avec examen macroscopique global, soigneux des tranches de section à la recherche de nodules métastatiques suspects, en vérifiant l’envahissement histologique des villosités choriales. La présence de cellules malignes dans la chambre intervilleuse, remplie de sang maternel, se conçoit dans les cancers en phase de dissémination ou dans les hémopathies malignes, le franchissement de la barrière villositaire est beaucoup plus rare et représente un risque théorique d’atteinte fœtale.
Seul, cet envahissement de la villosité répond à la définition de la métastase placentaire vraie.


À l’opposé, la présence dans la chambre intervilleuse de cellules néoplasiques, même groupées en amas, ne répond pas à cette définition et correspond à un embole néoplasique intervilleux. Les métastases placentaires vraies démontrées par l’histologie sont exceptionnelles : une vingtaine d’observations dont la majorité concernent des mélanomes malins.

Généralités



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.