» GLANDES SALIVAIRES Adénocarcinome sébacé

Adénocarcinome sébacé


Adénocarcinome sébacé (7 ;29 ;42 ;111) : Rare quasi exclusif de la parotide, de 17 à 93 ans (moyenne 69 ans), M/F = 1. Tuméfaction indolore de croissance lente (1/2), douleur (1/2) rarement PF. Mesure 0,6 à 8,5 cm, partiellement limité ou encapsulé, agencé en cordons, canaux, ïlots et vastes plages. Les cellules sont soit basaloïdes, squameuses ou sébacées, rares cellules mucineuses, les cellules sébacées peuvent être rares rendant le diagnostic difficile, celles bordant les canaux ou microkystes sont cuboïdes, cylindriques basses à cytoplasme abondant éosinophile et peu d'atypies. Les noyaux sont grands, hyperchromatiques, polymorphes, nucléolés avec nécrose et mitoses. Infiltration des tissus périsalivaires et perméations périnerveuses (20%).

(4) Ellis GL, Auclair PL. Tumors of the salivary glands. Third series ed. Washington : Armed Forces Institute of Pathology, 1995.
(33) Gnepp DR, Brannon R. Sebaceous neoplasms of salivary gland origin. Report of 21 cases. Cancer 1984 53(10):2155-2170.
(96) Takata T, Ogawa I, Nikai H. Sebaceous carcinoma of the parotid gland. An immunohistochemical and ultrastructural study. Virchows Arch A Pathol Anat Histopathol 1989 ; 414(5):459-464.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.