» COL UTERIN MODIFICATIONS CELLULAIRES DU FROTTIS (DIU)

MODIFICATIONS CELLULAIRES DU FROTTIS (DIU)


Le terme d’atypie cytologique désigne des altérations, le plus souvent non spécifiques, de cellules malpighiennes ou glandulaires pouvant être induites par une infection, un traumatisme ou des stimuli physiques ou chimiques (radio ou chimiothérapie).
Certaines altérations sont spécifiques, permettant d’orienter le diagnostic étiologique.
La présence de quelques éléments inflammatoires sur un FCV n’est pas pathologique, notamment en période périmenstruelle.
Cytologie : placards cohésifs monocouche +/- bien limités (parfois impression de syncytium), persistance de la polarité, noyaux uniformes, chromatine fine, noyaux hypo- à hyperchromatiques, gros nucléole ; fond inflammatoire chronique ; parfois multinucléation
Si présence d’atypies penser à un ASCUS
Images : #1 ; #2 ; #4 ; #5 ; #6 ; #7 ; #8 ; #9 ; #10 ; #11 ; #12 ; #13 ; HSIL not repair
Thin-prep - #1 ; #2 ; #3 ; #4 ; #5 ; #6 ; #7 ; #8
http://www.pathologyoutlines.com/cervixcytology.html#repair
Cytologie : cellularité souvent faible ; cellules géantes multinucléées, grandes cellules atypiques très vacuolées ; les cellules intermédiaires/parabasales ont 1 noyau X 2.5/3 par rapport à la normale, mais N/C faible car cytoplasme abondant, chromatine floue ou fine ; nucléolomégalie (Diagn Cytopathol 1995 ;13:107), fond propre.
Images : #2 ; #3 ; #4 ; #5 ; #6 ; #7 ; #8 ; #9
http://www.pathologyoutlines.com/cervixcytology.html#radiationatypia

Lors d’infections aigüs ou chroniques, on note une augmentation de la desquamation des cellules épithéliales, une importante production de mucus et la présence de leucocytes et histiocytes.
L’exsudat inflammatoire est parfois très intense, masquant les éléments épithéliaux du FCV qui est alors à considéré comme ininterprétable. Le prélèvement doit alors être répété après traitement de l’infection.
Les altérations intéressent la répartition des différentes populations cellulaires du FCV et les cellules épithéliales.

Les modifications de la répartition des populations cellulaires : La proportion des cellules parabasales, intermédiaires et superficielles peut être altérée par l’inflammation. En général, une inflammation est à l’origine d’une plus large distribution de ces 3 types cellulaires. Ainsi, un frottis post ménopausique qui normalement se compose de cellules parabasales, lors d’une infection peut comporter des cellules parabasales, intermédiaires et superficielles. De même, un frottis d’une femme en activité génitale qui se compose habituellement de cellules superficielles et intermédiaires, peut comporter lors d’une infection des cellules parabasales.
Ces modifications consécutives à une inflammation empêchent donc d’évaluer le statut hormonal de la patiente.

Atrophie : prédominance de cellules parabasales ; pseudokoïlocytose, parfois ressemble à une métaplasie urothéliale ; parfois noyaux agrandis et hyperchromasie ; sinon uniformes, régulièrement espacés, souvent allongés avec fentes
Images : #0 ; #3 ; #1 ; #2, thin-prep #1 ; #2 ; #3 ; #4 ; #5 ; #6, lame virtuelle
http://www.pathologyoutlines.com/cervixcytology.html#atrophy

Les modifications cellulaires : Des noyaux pycnotiques peuvent apparaïtre dans les cellules intermédiaires et parabasales, avec caryorrhexie, une condensation de la chromatine en mottes en périphérie du noyau. Une augmentation de la taille des noyaux, des binucléations, un hyperchromasie et un nucléole peuvent également se voir.
Ces modifications doivent être différenciées de la chromatine beaucoup plus irrégulière et plus « anguleuse  » des lésions néoplasiques.
Les cytoplasmes peuvent présenter des modifications dégénératives, avec des cytoplasmes mal délimités en périphérie, hérissés, avec des modifications de colorations et l’apparition de grosses vacuoles.
Les cellules endocervicales peuvent avoir des noyaux irréguliers en taille mais avec une chromatine régulière et identique d’un noyau à l’autre. Les nucléoles peuvent être nettement visibles et il peut exister des cellules géantes multinucléées. Des vacuoles périnucléaires peuvent apparaïtre et il peut exister des noyaux dénudés.
Une cytolyse des cellules intermédiaires due aux enzymes du bacille de Döderlein se voit quand les cellules intermédiaires sont en nombre important, comme au cours de la grossesse, de la période de préménarche ou au cours de la deuxième moitié du cycle menstruel.

Les effets d’un déficit en acide folique et en vitamine B12 : Des patientes porteuses d’une anémie mégaloblastique peuvent présenter sur les FCV des cellules épithéliales de grande taille, avec des noyaux de grande taille.
Des anomalies de la chromatine et des nucléoles peuvent se voir, notamment chez les femmes enceintes.
Les changements cellulaires induits par les DIU sont une vacuolisation et la présence de leucocytes dans le cytoplasme des cellules endocervicales, avec présence de cellules endométriales dégénératives sur un fond inflammatoire. L’actinomycose fait partie de la flore normale et se voit surtout dans un contexte de corps étranger de type DIU, pessaire, bout de tampon.None



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.