» CAVITE BUCCALE Gencive Gingivites

Gingivites


La gingivite (voir base) est une maladie des gencives (parodontopathie) associée à l’inflammation ou l’infection de la gencive. Le parodonte constitue le tissu de soutien d’une dent, et il est composé notamment de la gencive, et également de l’os alvéolaire, du ligament péridentaire et du cément. Si la gingivite n’est pas traitée, elle peut progresser en affectant le reste du parodonte.
La cause majeure de la gingivite est le dépôt à long terme de plaque dentaire (bactéries, virus parasites microscopiques), avec inflammation. Une bonne hygiène bucco-dentaire (brossage et soie dentaire) la préviennent.
Le tartre est aussi composé de bactéries qui infectent la gencive, non éliminé mais très ralenti par l’hygiène dentaire à la maison. Pour l'enlever, il faut un détartrage en cabinet dentaire (2 fois/an).
La gingivite simple se manifeste par une gencive rougeâtre, gonflée, brillante et lisse. Celle-ci saigne au contact (brossage), voire parfois de façon spontanée. Parfois accumulation de plaque ou de tartre autour des dents.
La gingivite ulcéro-nécrotique : ulcères et cratères entre les dents, pathologie très douloureuse, liée à une pathologie sous jacente évoluée ou stress très important, ou affaiblissement du système immunitaire (sida).
La parodontite est une inflammation bactérienne avec atteinte tissulaire de l'os alvéolaire, destruction de l'attache épithéliale au niveau de la racine avec formation de poches parodontales. Plus la poche s'approfondit, plus la composition bactérienne devient anaérobie.
Traitement : prévention hygiène bucco-dentaire (2X/j, voire après chaque repas, pour éliminer la plaque dentaire, fil dentaire pour enlever la plaque non éliminée par le brossage, détartrage.
Bains de bouche (chlorhexidine), si gingivite hypertrophique (gingivectomie) ;
s’il y a présence de poche dans la gencive, il faut considérer le curetage, surfaçage radiculaire des dents, chirurgie à lambeau muco-périosté, technique de régénération tissulaire et envisager la présence de parodontite. Dans les formes aiguës, antibiothérapie : amoxicilline + métronidazole ou spiramycine-métronidazole.
NB : La parodontite est infection irréversible même si les techniques chirurgicales permettent de stopper l'évolution de la maladie.
Gingivites par péricoronarites : suite à un accident d'évolution de la 3ème molaire (dent de sagesse). La péricoronarite est une infection du sac péricoronaire des dents de sagesse en désinclusion, avec douleur unilatérale, paramygdalienne, œdème de la muqueuse du trigone rétromolaire et ulcération nécrotique de la muqueuse en regard de la couronne de la dent en désinclusion, avec fièvre à 38-38,5 °C. Sans traitement une gingivite s'installe, pouvant gagner toute l'hémi-arcade, jusqu'à la canine opposée, érythémateuse / érythématopultacée, puis ulcéro-nécrotique. Le fond des ulcérations est gris sanieux. Elles s'étendent au collet des dents, qui deviennent mobiles et douloureuses à la mastication, et s'accompagnent de fièvre à 38-38,5 °C et d'un malaise général. Elles peuvent s'étendre à toute la muqueuse buccale, sous forme d'ulcérations de +/- grande taille.
Traitement local : antiseptique faible (eau oxygénée à 10 volumes et Dakin) + bains de bouches.
Antibiothérapie : amoxicilline à 2 ou 3 g/j + métronidazole à 2 cp de 250 mg 3 X / J.
Si allergie aux bêta-lactamines : pristinamycine-métronidazole ou spiramycine-métronidazole (Rodogyl® à 6 cp/j, ou Birodogyl® à 3 cp/j.
La prescription d'AINS est formellement contre-indiquée en première intention.
Voir en ligne : Gingivite › http://www.studiodentaire.com/conditions/fr/gingivite.php


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.