» Lexique Lettre S

Lettre S


• Saint-Louis (Hôpital)
• Saint-Simon (Louis de Rouvroy, duc de, 1675-1755)
• Salive
• Sang
• Sangsue
• Santé publique
• Saône-et-Loire
• Sarcome : Terme générique regroupant l’ensemble des tumeurs malignes d’origine conjonctive. Ces tumeurs malignes sont principalement représentés par les sarcomes des os ou ostéosarcomes (sarcome ostéogénique), et les sarcomes des tissus mous. Ils sont beaucoup moins fréquents que les cancers d'origine épithéliale (carcinomes).
 
sarcome périosté : Sarcome périosté désigne une entité, un sarcome supposé naître du périoste à composante cartilagineuse importante.
• Schéma corporel
• Schiller (Test de)
• Schinzinger (Albert, 1827-1911)
• Schlogel (Gérard)
• Schmincke (Tumeur de)
• Schneeberg
• Schwann (Theodor, 1810-1882)
• Schwannome : (Synonyme : Neurilemnome). Neurinome développé à partir de la gaine de Schwann qui entoure les nerfs. Sa transformation en tumeur maligne est exceptionnelle, sauf dans le cadre de la maladie de Von Recklinghausen.
Sclérose : Synonyme : Fibrose. Etymologiquement : terme macroscopique sous-entendant la dureté, appliquée à une lésion de fibrose, c’est-à-dire à une lésion caractérisée par l’augmentation d’un ou de plusieurs des constituants fibrillaires du tissu conjonctif. En pratique, les deux termes de fibrose et de sclérose sont utilisés indifféremment
Sénescence : Au sens morphologique, désigne toutes les modifications non pathologiques que l’on observe au cours du vieillissement.
Sensibilité  : Sensibilité d'un test : capacité de ce test à détecter la population malade c'est à dire les vrais positifs (VP) ; sa valeur se calcule par le rapport VP/VP+FN (FN = faux négatifs = gens malades avec test négatif).
Sidérose : Dépôt anormal de fer exogène et/ou endogène dans les cellules et/ou les tissus. Corrélats : hémosiderose. hémochromatose.
• Sievert (Abrév. Sv)
• Signe
• Silicone
• Similaun
• Simonton (Carl et Stéphanie)
• Simulateur
• Simulation
• Sinus de la face (Cancers des)
• Sipple (Syndrome de)
• Sloan (Alfred P.)
• Smith (Edwin)
• Société française du cancer
• Soja
• Soleil
• Solide (Tumeur)
• Soljenitsyne (Alexandre, 1918- )
• Solomides
• Sommeil
• Sontag (Susan)
• Sontag (Susan, 1933-2004)
• SOR
• Soudeur
• Source radioactive
• Souris
• Spécialiste
• Spéculum
• Sperme
• Spiritualité
• Spirogermanium
• Splénomégalie myéloïde
• Spongioblastome
• Spontanées (Régressions)
• Sport
• Squelette
• Squirrhe : Terme macroscopique désignant certaines variétés de CARCINONES particuliers par leur dureté et leur caractère rétractile. Cet aspect est lié à l’existence d’un STROMA fibreux abondant. Le squirrhe évolue lentement et se rencontre surtout dans l'estomac ou le sein de personnes âgées. Des évolutions spontanées de plusieurs années, quand manquent diagnostic et traitement, aboutissent à des tumeurs qu'on ne peut plus traiter avec succès.
Stase : Ralentissement du courant circulatoire. (Cf.congestion passive).
Stéatose : forme de surcharge : il s’agit de l’accumulation anormale de triglycérides sous forme figurée à l’intérieur des cellules fonctionnelles d’un organe.
• Stéréotaxie
• Stérilité
• Sternberg (Cellule de)
• Stéroïdes
• Stewart et Treves (Syndrome de)
• Stockholm
• Stomatite
• Stomie
• Stomisé
• Strasbourg
• Strauss (Paul, 1852-1942)
• Streptozocine
• Stress
• Stroma : Contingent conjonctivo-vasculaire présent dans un CANCER, particulièrement dans un carcinome, mais n’étant pas lui-même de nature tumorale. Contribuant à l'hétérogénéité d'une tumeur, le stroma comporte de nouveaux vaisseaux (néovaisseaux) qui assurent la vascularisation et l'alimentation du tissu cancéreux, des cellules responsables de l'inflammation, des macrophages et des lymphocytes, des fibroblastes ou cellules conjonctives à l'origine des fibres de soutien, une substance fondamentale où baigne le tout. Il possède les propriétés réactionnelles du tissu conjonctif.
On y trouve de nombreux facteurs induits par la prolifération tumorale ou qui la favorisent : facteurs de croissance, enzymes simplifiant la propagation et l'invasion tumorales en ' dissolvant ' les structures tissulaires voisines, facteurs toxiques pour les cellules normales, aliments et déchets du métabolisme. Ce stroma est le lieu d'intenses activités cellulaires et métaboliques indispensables au développement du tissu cancéreux proprement dit. Les réactions du stroma font l'objet de recherches destinées à déboucher sur de nouveaux traitements : biothérapies entravant la formation de néovaisseaux, inhibant les facteurs de croissance, inactivant les enzymes nuisibles ou stimulant les cellules de l'immunité trop peu efficaces.
Sujets à haut risque : Sujet prédisposé à la survenue d`une lésion ou d’une maladie avec une fréquence nettement supérieure à celle de la population générale. Les facteurs de prédisposition, sont soit génétiques, soit exogènes (ou péristatiques). (Corrélat : lésion pré-cancereuse).
Surcharge tissulaire : Accumulation excessive dans une cellule ou un tissu, d’une substance qui y est présente à l’état normal : l’excès de cette substance a pour résultat son apparition sous forme figurée. La surcharge résulte habituellement d’une inadéquation entre les apports ou les synthèses et les capacités de dégradation ou de transport de la cellule. MALADIE DE Surcharge : maladie générale comportant une surcharge tissulaire ou cellulaire et dont les lésions sont liées directement ou indirectement à cette surcharge.
Corrélats : infiltration, dyslipidose, glycogénose, thesaurismose.
Syndrome d'activation des macrophages : Le syndrome correspond à une hyperactivation des macrophages de la moelle osseuse, qui sont responsables de la destruction par phagocytose des précurseurs hématopoïétiques (les cellules souches médullaires) quelqu'en soit le type (aussi bien la lignée blanche, la lignée rouge que la lignée plaquettaire).
C'est un ensemble de symptômes, ressentis par le patient, et de signes, observés par le médecin, réunis de façon caractéristique mais pouvant relever de plusieurs origines. Par exemple un syndrome paranéoplasique associe plusieurs manifestations provoquées par un cancer, parfois d'un type particulier, ou par une autre maladie ; l'hypercalcémie, fréquente chez les cancéreux, entraîne un ensemble de troubles définissant le syndrome d'hypercalcémie dont le mécanisme peut être différent d'un malade à l'autre et qui peut apparaître pour une autre raison qu'un cancer. On parle aussi de syndrome pour des situations caractérisées par un ensemble de facteurs psychosociaux : syndrome de damoclès, syndrome de lazare
Principales CAUSES : Ce sont avant tout les infections virales (VIH), bactériennes sévères, les cancers, les hémopathies malignes.(Lymphomes)
De plus, les formes pour lesquelles la cause reste inconnue sont en général sévères


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.