» GLANDES SALIVAIRES Cystadénome mucineux

Cystadénome mucineux


Cystadénome mucineux (4) : Age : adulte et adolescent 12 à 89 ans (57 ans) rare avant 20 ans.
Incidence : 4% des tumeurs bénignes. Sexe : 0,5 prédominance féminine.
Topographie : la moitié dans les glandes salivaires majeures (45% dans la parotide, 7% dans la sous maxillaire). La moitié des cas de glandes mineures dans la cavité buccale et lèvres (alors que la plupart des lésions de glandes mineures prédominent dans le palais).
Clinique : masse de croissance lente, asymptomatique, ou petit nodule sous muqueux des glandes mineures.
Macroscopie : nombre variable de kystes entourés par des glandes salivaires ou par du tissu conjonctif, avec parfois projection intra luminale.
Histologie  : tumeur bien limitée, mais capsule complète dans seulement un quart des cas. Parfois foyers tumoraux dans la paroi capsulaire ou une interface tumeur / tissu adjacent, irrégulière, pseudo-infiltration tumorale. Lésion uni kystique dans 1/5 cas.
Le stroma entre les kystes est soit fibreux dense, soit inexistant.
Possibilité de psammomes ou cristalloïdes. Le revêtement est soit cubique, soit cylindrique, proportion variable souvent minoritaire de cellules muqueuses et oncocytaires. Les cellules oncocytaires sont réparties au hasard mais peuvent parfois former une double couche comme dans la tumeur de Warthin. Pas de mitoses, pas d'atypies. Le revêtement est d'épaisseur variable, fin ou épaissi, avec nombreuses ramifications papillaires (dans à peu près deux tiers des cas). Possibilité de foyers solides dans ou entre les kystes. Possibilité de réaction inflammatoire voir de mélanine.
Diagnostic différentiel :
* -ectasie canalaire avec prolifération épithéliale : souvent uniloculaire, prédominant sans les sous-maxillaires, remaniement de la glande (fibrose, inflammation, atrophie, métaplasie squameuse) avec hyalinisation péri canalaire.
* - Papillome intra canalaire : toujours uni kystique, avec papilles plus nombreuses et complexes.
* -Cystadénocarcinome : recherche de signe francs d'invasion.
* -carcinome muco-épidermoïde : dans sa variété kystique de faible grade.
Pronostic  : excellent, récidive rares.

(4) Ellis GL, Auclair PL. Tumors of the salivary glands. Third series ed. Washington : Armed Forces Institute of Pathology, 1995.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.