» chimiothérapie, traitement oncologique, autres traitements et (...) vaccination et chimiothérapie

vaccination et chimiothérapie



Vaccinations : contre-indications et indications. Du fait des infections + fréquentes / sévères chez les patients immunodéprimés, voyage en pays tropicaux/subtropicaux de patients récemment chimiothérapés se pose la question de la vaccination.


Selon le pronostic du cancer et l’hématotoxicité de la chimiothérapie, sont contre-indiqués les vaccins vivants atténués (fièvre jaune, oreillons, rougeole, rubéole, tuberculose, varicelle), car risque de maladie vaccinale généralisée potentiellement mortelle (délai de 3 à 6 mois après chimiothérapie).


Les vaccins administrés aux patients immunodéprimés présentent une possible diminution d’efficacité (moindre immunogénécité) et de tolérance (recommandations vaccinales basées sur les données de patients immunocompétents). Les vaccins inactivés indiqués sont ceux avec bénéfice immédiat comme le vaccin antigrippal / antipneumococcique, diphtérie / tétanos / poliomyélite. Si bénéfice non immédiat, attendre 3 à 6 mois afin d’optimiser la réponse immune.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.