» CORPS Fièvre chez le cancéreux

Fièvre chez le cancéreux


Fièvre d’origine indéterminée : En cas de fièvre d'origine prolongée, il convient chez le patient cancéreux de rechercher les causes suivantes :
Principales causes non cancéreuses
En soins intensifs : phlébite (cathéters veineux), infection urinaire et prostatite (sondage), infection pulmonaire (légionellose, aspergillose), colite à Cl. Difficile, escarre abcédée, sinusite (intubation)
Fièvre médicamenteuse (prurit ? urticaire ? éosinophilie ?)
Infections : générales (SIDA, tuberculose, endocardite infectieuse (hémocultures, échographie cardiaque), CMV, hépatite virale (B,C) et à Candida. Infections focales (abcès intra-abdominaux (écho, CT scan abdominaux, pleurésie enkystée, angiocholite, méningite (cryptocoque), ostéomyélite (! prothèses), foyers dentaires
Fièvres d'origine vasculaire : thromboses veineuses profondes (avec ou sans embolies pulm.), thromboses intracardiaques, résorption d'hématomes, microangiopathie thrombotique
Endocrinopathie : hyperthyroïdie, phéochromocytome, insuffisance surrénalienne,
Causes cancéreuses : Hémopathies malignes (Hodgkin, LMNH, LA, SMP en transformation, prolifération B à EBV en cas de greffe de moelle allogénique
Tumeurs solides : nécrose tumorale (se méfier d’une surinfection), rein (hypernéphrome), côlon et rectum, estomac, pancréas, bronche-poumon, sarcomes, métastases de tout siège et de toute origine, mésothéliome
 


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.