» GLANDES SALIVAIRES Adénocarcinome à cellules en bague à chaton

Adénocarcinome à cellules en bague à chaton


NB : a été décrit une forme à cellules en bague à chaton surtout au niveau des glandes salivaires mineures (2% des carcinomes primitifs de ces glandes mineures), moyenne de 56 ans, d’architecture variable avec des zones +/- cellulaires, des fines travées parallèles et cordons anastomosés, des zones hypocellulaires avec de petits nids éparpillés, zones microkystiques et des cellules isolées. Rares structures glandulaires, nombre important de cellules en bague à chaton (58) Hum Pathol. 2012 Feb ;43(2):303-6. Positivité de : CAM 5.2, actine lisse, GFAP, p63, CK, MUC1, MUC2, MUC5AC, MUC6, GCDFP15. Negativité de calponine, HER2, marqueurs myoépithéliaux Images histologiques : #0, Diagnostic différentiel : carcinome colloïde, métastase de carcinome à cellules en bague à chaton, carcinome mucoépidermoïde, PLGA, carcinomes des canaux excréteurs

(58) Ghannoum JE, Freedman PD. Signet-ring cell (mucin-producing) adenocarcinomas of minor salivary glands. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(1):89-93.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.