» TROMPE metaplasie

metaplasie


Métaplasie : peut se voir sans pathologie associée, de divers types : squameuse, mucineuse, cette dernière peut être associée à un Peutz-Jeghers ou à une inflammation chronique. La métaplasie oncocytaire peut s’associer à une salpingite chronique et à des remaniements papillaires (1) . Possibilité de métaplasie papillaire syncytiale de l'endométriose tubaire qui peut imiter un in situ tubaire séreux Arch Pathol Lab Med. 2013 Jan ;137(1):126-9. La métaplasie transitionnelle (Am J Surg Pathol 2009 ;33:111) , peut imiter un néoplasme séreux tubaire intraépithélial, plus fréquent depuis les annexectomies prophylactiques pour BRCA1 / BRCA2 mutés (se voit jusque dans 25% des pièces d’exérèses, souvent multifocal au niveau des fimbriae, sous forme de foyers de 0.1 à 10 mm (moyenne de 1.3 mm). Histologie  : noyaux uniformes à chromatine pâle et fentes nucléaires, cytoplasme abundant. Images histologiques : #0, #1, #2, Negativité de Ki67 et p53 Diagnostic différentiel : prolifération séreuse : noyaux plus grands, N/C accru, polarité préservée, p53 +, KI67 variable (Mod Pathol 2017 ;30:710), carcinome séreux intraépithélial, gros noyaux +/- entassés, petits bourgeons papillaires.

(1) Wheeler JE. Diseases of the fallopian tube. In : Kurman RJ, editor. Blausteins's Pathology of the female genital tract. New-York : Springer Verlag, 2001 : 617-648.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.