» HYPOPHYSE Pituicytome

Pituicytome


Les pituicytomes sont de rares astrocytomes de bas grade originaires de l’hypophyse postérieure, chez des adultes entre la 5ème et 6ème décennie, discrète prédominance masculine.
Les signes sont ceux d’une masse de l’hypophyse avec surtout des troubles visuels et signes d’hypopituitarisme, diabète insipide rare.
Imagerie  : masse intrasellaire solide, bien limitée avec souvent extension suprasellaire. En cas d’occlusion du III il est difficile en imagerie de le distinguer de : gliome chordoïde du III, d’un astrocytome pilokystique du chiasma optique.

Macroscopie  : masse solide, bien limitée le long de la neurohypophyse, ferme, rugueuse.
Histologie  : astrocytes allongés, piloïdes en faisceaux, sans les aspects biphasiques de l’astrocytome pilocytique habituel ni fibres de Rosenthal, ni corps éosinophiles granulaires et des cellules moins dodues, noyaux monomorphes, allongés, ovales, peu d’atypies ou de variation de taille, rares mitoses. Se distingue de l’astrocytome pilomyxoïde par l’absence de mucine intercellulaire.
Immunohistochimie  : positivité de : vimentine, S100, GFAP variable parfois absent, TTF1 + dans une étude, EMA -, négativité des marqueurs neuroendocrines (chromogranine, synaptophysine, neurofilament ou hormones hypophysaires)
Diagnostic différentiel : oncocytome à cellules fusiformes (positivité de EMA, vimentine, S-100, galectin-3, mais GFAP -), schwannome (S100 ++, GFAP -), méningiome (EMA ++, GFAP



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.