» RECTUM DIVERTICULOSE

DIVERTICULOSE


Diverticulose : il s’agit d’une pathologie acquise du sujet de plus de 40 ans. Quelques cas ont été décrits chez des enfants, en particulier dans le cadre d’une maladie de Marfan d’un syndrome d’Ehlers-Danlos ou en association avec une maladie rénale polykystique.
Cette pathologie prédomine dans les pays occidentaux, elle est habituellement multiple avec prédominance gauche, le sigmoïde étant atteint dans la quasi totalité des cas (99%), l’extension étant plus ou moins marquée ainsi tout le colon peut être atteint dans 16 % des cas. A noter l’atteinte très rare du rectum.
Macroscopie : les diverticules sont situés dans la paroi ou sur la face mésentérique, leur nombre est variable pouvant former des grappes.
Histologie : absence de couche musculaire en dehors de quelques bouquets résiduels de musculaire muqueuse, le colon adjacent ne montrant pas d’anomalie significative. On peut observer au niveau du diverticule, des replis muqueux. Possibilité de colite idiopathique associée (excès de plasmocytes, PNE, hyperplasie des follicules lymphoïdes, déformation des cryptes, cryptite neutrophilique, abcès cryptiques) (120), cette réaction inflammatoire peut être très proche d’une maladie de Crohn (121).
Diverticule caecal : il en existe deux types, l’un habituellement de même aspect que la diverticulose classique, souvent associé avec cette pathologie, l’autre considéré le plus souvent comme d’origine congénitale et isolé sans pathologie diverticulaire par ailleurs, localisé près de la valvule caecale avec une couche musculaire externe.
Les complications principales de la diverticulose sont la perforation, la diverticulite et l’hémorragie.
L’hémorragie est liée le plus souvent à une rupture d’une artère, la perforation aboutit à des abcès péri-coliques ou péri-caecaux qui, dans la phase chronique, peut former une masse indurée pouvant poser un problème de diagnostic différentiel avec un carcinome, cet abcès pouvant secondairement se drainer dans des organes de voisinage avec formation de fistules. Plus rarement, le trajet fistuleux s’étend vers le périnée, le scrotum, les fesses, la hanche, voire les membres inférieurs. La diverticulite se traduit en macroscopie par un raccourcissement et un aspect rigide, tubuleux ou bosselé avec un méso épaissi et rétracté, en radiologie par un aspect en dent de scie avec une lumière rétrécie, en histologie, on ne note pas de particularité en dehors des remaniements inflammatoires, le traitement est, bien sà»r, l’exérèse chirurgicale qui a souvent lieu dans le cadre d’un tableau aigu de perforation avec péritonite d’où un taux non négligeable de morbidité et de mortalité.


1) Rosai J. Small bowel. In : Rosai J, ed. Ackerman’s surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996. p. 667-710.

(120) Makapugay LM, Dean PJ. Diverticular disease-associated chronic colitis. Am J Surg Pathol 1996 ; 20(1):94-102.

(121) Goldstein NS, Leon-Armin C, Mani A. Crohn’s colitis-like changes in sigmoid diverticulitis specimens is usually an idiosyncratic inflammatory response to the diverticulosis rather than Crohn’s colitis. Am J Surg Pathol 2000 ; 24(5):668-75.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.