» RECTUM GVH

GVH


La GVH qui s’observe essentiellement après greffe de moelle se traduit dans le tractus gastro-intestinal essentiellement par une colite avec une dégénérescence épithéliale au niveau des cryptes.
Dans la forme aigü diminution des mitoses dans les cryptes, puis nécrose cryptique s’associant à une atrophie, au stade évolué, destruction quasi-complète de l’épithélium et infiltrat de LIE. Les modifications épithéliales évoluent parallèlement à l’infiltrat T
Au stade 1 on note une nécrose de cellules isolées dans les cryptes ; au stade 2, une disparition des cryptes dispersées ; au stade 3, disparition de 2 ou de plusieurs cryptes contigüs avec possibilité d’ulcération ; au stade 4, disparition de lambeaux de muqueuse qui desquament.
Il est à noter qu’un tel aspect peut se voir après radiothérapie ou chimiothérapie (mais dans ce cas les lésions sont diffuses et le plus souvent limitées aux deux premiers stades. De plus ces lésions diminuent nettement après trois semaines. Il est donc impossible de faire un diagnostic différentiel entre GVH aigü et remaniements postradio-chimiothérapiques dans la période immédiate post-greffe. L’autre diagnostic différentiel important est l’infection par le cytomégalovirus qui peut s’accompagner de nécrose de cellules isolées ; il faut rechercher la présence au niveau des cellules mésenchymateuses ou de cellules épithéliales des inclusions virales nucléaires en oeil de hibou.
Dans le grêle on note une atteinte sensiblement identique qui s’accompagne en plus d’une atrophie villositaire plus ou moins marquée qui peut s’accompagner d’un infiltrat inflammatoire.
Dans la forme chronique : fibrose massive de la paroi et sous muqueuse, musculeuse et parois vasculaires avec infiltrat panpariétal de lymphocytes T CD3 + en majorité CD 8, parfois activés CD 25 + et atrophie villositaire totale.

SNOVER D.C. Acute and chronic graft versus host disease : histopathological evidence for two distinct pathogenetic mechanisms. Human Pathology 15 : 202-205, 1984
SNOVER D.C., WEISDORF S.A., VERCELLOTTI G.M. et al. A histopathologic study of gastric and small intestinal graft-versus-host disease following allogenic bone marrow transplantation. Human Pathology 16 : 387-392, 1985.

JANIN A., GLUCKMAN E., SHULMAN H.M. Alloimmunité et autoimmunité. 1. Aspects cutanés. Annales de Pathologie 9 : 170-174, 1989.

PINQUIER L., D’AGAY M.F. Allogreffes de moelle osseuse. Revue Française des Laboratoires, 99-103,1992.

D.BLAISE. Greffe de moelle osseuse allogénique. In, L’hématologie de B. DREYFUS,
J.Breton-Gorius ed. Chap 109, Médecine Sciences Flammarion, Paris 1992, pp 1361-1399



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.