» TISSU ODONTOGENE Carcinome primitif intra-osseux

Carcinome primitif intra-osseux


Carcinome primitif intra-osseux (1-3) Oral Surg Oral Med Oral Pathol Oral Radiol Endod 2006 ;101:194 ;J Oral Pathol Med.2011 Nov ;40(10):733-8, Arch Otolaryngol Head Neck Surg. 2001 Jul ;127(7):794-7 : carcinome squameux de la mâchoire, moyenne de 52 à 60.2 ans (1,3-90 ans) ; 67-70% hommes (Int J Oral Maxillofac Surg 2001 ;30:349), 69% dans la série la plus importante J Oral Pathol Med. 2011 Nov ;40(10):733-8 ; 79 à 85% dans la mandibule, surtout postérieure.
Clinique : gonflement de mâchoire, douleurs, dents flottantes, parfois N+, souvent asymptomatique, découvert par hasard sur des panoramiques.
Radiologie : lésion lytique pseudo kystique avec destruction osseuse, souvent mal limité, bien limité dans 1/3 des cas +/-
Histologie  : (diagnostic après exclusion de tout primitif ORL ou de métastases), parfois aspect plus odontogène avec agencement plexiforme et palissades périphériques. Le carcinome squameux et bien différencié dans 46%, modérément différencié dans 40%.
NB : ils peuvent survenir sur tumeur pré-existante : tumeur kératokystique odontogène (carcinome squameux bien différencié kératinisant) ou sur une autre lésion odontogène kystique. Dans une série de cas sur kyste pré-existant J Oral Pathol Med. 2011 Nov ;40(10):733-8, sur kyste radiculaire/résiduel dans 60%, sur kyste dentigère ou kératokyste odontogène dans 40%. Dans une série tout-venant Arch Pathol Lab Med. 2009 Nov ;133(11):1834-40, 49% sur kyste odontogène préexistant.
Cas décrits de : cylindrome Pathol Oncol Res. 2009 Dec ;15(4):659-64, J Oral Sci. 2008 Mar ;50(1):95-8. muco-épidermoïde Dentomaxillofac Radiol. 2009 Mar ;38(3):163-8, Diagn Cytopathol. 2004 Oct ;31(4):271-5, avec différenciation dentinoïde / ostéoïde J Oral Pathol Med. 2004 Feb ;33(2):121-4.
Images : verruqueux #1 ; #2 ; #3 #4 ;
Traitement : chirurgie exclusive dans 46% dans une série regroupant des cas très anciens J Oral Pathol Med. 2011 Nov ;40(10):733-8, chirurgie + RTE dans 38%. Une RTE a été préconisée si : limites atteintes, atteinte des tissus mous, N+ cervicaux, exérèse partielle Zhonghua Zhong Liu Za Zhi. 2007 Jul ;29(7):540-4, certains préconisent une hémimandibulectomie Rev Stomatol Chir Maxillofac. 2003 Oct ;104(5):265-73..
Pronostic : OS à 5 ans de 36.5 - 38%, importance du grade en multivariée, récidives dans 55.7% à 2 ans et 75.9% à 5 ans (en multivariée importance du statut ganglionnaire) Arch Pathol Lab Med. 2009 Nov ;133(11):1834-40.


http://www.pathologyoutlines.com/mandiblemaxilla.html#primaryintraosseouscarcinoma

(1) Kramer IRH, Pindborg JJ, Shear M. Histologic typing of odontogenic tumours. second ed. Berlin : Springer-verlag, 1992.
(2) Barnes L, Eveson JW, Reichart P, Sidransky D. Pathology and genetics of Head and neck tumours.
(3) Martin-Duverneuil N, Auriol M. Les tumeurs maxillo-faciales : imagerie, anatomopathologie. 2004.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.