» Médecine et droit Prise en charge sociale

Prise en charge sociale


Prise en charge sociale : Les différents modes d'hospitalisation :
Court séjour gériatrique : définit des objectifs thérapeutiques avec mise en œuvre rapide des soins / investigations complémentaires.
Moyen séjour : permet de poursuivre le traitement mis en place dans le service de médecine, prise en charge fonctionnelle (rééducation) et sociale plus spécifique, suivi de la prescription.
Intervention des paramédicaux / travailleurs sociaux, restauration de l'autonomie.
Longue durée : 3 conditions pour être admis en long séjour : perte d'autonomie incompatible avec le retour à domicile, pathologie médicale chronique nécessitant une surveillance continue
L'aide sociale : Instaurée par la réforme de 1953. Loi instaurant un droit à l'aide sociale des individus dans le besoin. C'est un droit personnel, insaisissable. Nul ne peut y renoncer à priori. Droit associé à la personne du demandeur, sans cotisation, lié à la notion de besoin.
Son exercice est subordonné à l'entrée dans une catégorie définie : handicap, vieillesse...
Les prestations d'aide sociale  : sontspécialisées, de caractère alimentaire. Elles viennent y compris après l'aide familiale. Elles peuvent avoir un caractère d'avance, récupérable sur les biens. Cette assistance n'est liée à aucune condition de travail du bénéficiaire, mais à sa situation sociale ou médicale, et à des conditions de ressources.
Elle est financée par l’impôt, attribuée au cas par cas. Les commissions siègent au conseil général.
Pour en bénéficier , il faut rentrer dans une des catégories bénéficiaires, être dépourvu de ressources, être français résident ou étranger résidant régulièrement en situation régulière.
Pour les personnes âgées : il faut avoir > 65 ans ou 60 ans si inaptitude au travail.
Aide sociale et maintien a domicile : c'est l'aide médicale à domicile, avec prise en charge des soins médicaux et infirmiers, livraison des repas, aide ménagère, dans la limite de 30 heures / mois (pas les Week-end, accordées sans conditions de santé spécifiques, sur la base d'un certificat médical. Pas d'obligation alimentaire, mais récupération sur la succession quand celle-ci est d'un montant > 300 000 F.
Aide légale en espèces = Revenu minimum vieillesse
Allocation logement versée par la caisse d'allocation familiale.
 
Deux modes de placements :
Placement chez des particuliers : organisé par la loi du 10 juillet 1989. La personne est accueillie dans une famille qui a demandé un agrément au Conseil général (agrément valable pour 2 ou 3 personnes, en remplissant des conditions de continuité d'accueil, de protection de la santé, sécurité et bien-être physique et moral de la personne âgée), avec suivi social et médical assuré. Un contrat écrit est passé entre la personne qui accueille et la personne accueillie.
Placement en collectivité : en long séjour, en foyers logements pour les personnes autonomes, en maisons de retraite. Le département récupère 90% des ressources de la personne prise en charge et hypothèque ses biens.
Les différentes mesures de protection : Réservées aux personnes adultes : majeurs et mineurs émancipés, lorsque les facultés mentales ou corporelles d'une personne sont altérées ou affaiblies par la maladie.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.