» obstétrique Accouchement d'enfants de faible poids

Accouchement d’enfants de faible poids


Le taux global de césariennes est de 33,2 % lorsque le nouveau-né pèse moins de 2 500 g, le taux de césariennes le plus élevé (61,4 %) intéresse la population des enfants de poids de naissance compris entre 1 500 et 1 999 g et dont le terme est inférieur à 37 semaines d’aménorrhée.
Prédominance de l’anesthésie locorégionale lors de l’accouchement (prématurité ou RCIU), que ce soit pour accouchement par voie basse ou césarienne programmée ou en cours de travail.
Le risque fœtal principal de l’ALR (référence = péridurale (APD)) est l’hypotension artérielle maternelle avec diminution du débit utéroplacentaire (risque réduit par remplissage et vasoconstricteurs).
L’APD n’entraîne pas d’effets négatifs sur l’état néonatal en cas d’accouchement prématuré et/ou d’un RCIU. De plus elle évite les efforts expulsifs inappropriés et un accouchement précipité en présence d’un fœtus potentiellement fragile, permet la transformation rapide avec moindre retentissement tensionnel d’une analgésie obstétricale en une analgésie chirurgicale en cas de césarienne en cours de travail, l’ALR a des avantages maternels et néonatals par rapport à l’AG, même si la patiente n’a pas pu bénéficier de la pose du cathéter avant la décision.
Modalités d’accouchement si RCIU en dehors de tout travail si naissance indispensable :
Sans indication maternelle / fœtale d’extraction urgente, pas de contre-indication au déclenchement si les conditions locales sont favorables. Les pratiques de maturation cervicale semblent donc discutables.
En ce qui concerne les situations obstétricales particulières (grossesse gémellaire, utérus cicatriciel, siège), les remarques sont identiques.
Mode d’accouchement si rupture prématurée des membranes avant tout travail la naissance indispensable : Un déclenchement par Syntocinon peut être proposé si les conditions locales sont favorables et le terme raisonnable (34 SA), même si présentation du siège, grossesse gémellaire et utérus cicatriciel.
Prostaglandines intravaginales si rupture prématurée des membranes avant terme et conditions locales défavorables (si la présentation est céphalique et l’utérus non cicatriciel) (NP5).
Si signes de souffrance fœtale alors extraction par césarienne.
Mode d’accouchement pour les patientes en travail si l’enfant est de faible poids : La césarienne systématique, en cas de présentation céphalique, n’apporte pas de bénéfices démontrés en termes de mortalité et de séquelles neurosensorielles. Pour les présentations du siège, grossesse gémellaire, utérus cicatriciel, aucun argument décisif ne plaide pour une voie d’accouchement plutôt qu’une autre, donc aucune restriction spécifique portant sur le poids ou le terme de naissance pouvant justifier la pratique systématique d’une césarienne.
Surveillance du travail si fœtus de faible poids : plus grande fragilité du fœtus de faible poids avec risque accru d’acidose métabolique au cours du travail, donc enregistrement continu du RCF au cours du travail. Pas d’accord sur l’utilisation du pH au scalp.
Hormis expulsion très rapide et très facile, on peut justifier la pratique systématique d’une extraction instrumentale pour protéger le fœtus contre la survenue d’hémorragies intra- et périventriculaires.
La morbidité et mortalité néonatales sont diminuées si l’accouchement a lieu dans une maternité où existe une réanimation néonatale (maternité de niveau III), d’où nécessité de transferts in utero si grossesses à problèmes.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.