» PLACENTA Indications de l'examen anatomopathologique du placenta

Indications de l’examen anatomopathologique du placenta


Indications de l'examen anatomopathologique du placenta Arch Pathol Lab Med. 1997 May ;121(5):449-76. Le tri est fait en salle de travail, par le clinicien qui examine tous les placentas.
Les placentas normaux ne répondant pas aux critères ci-dessous sont conservés au réfrigérateur au moins 3 J et transmis au pathologiste si des complications maternelles ou néonatales surviennent dans l'intervalle.
Indications de l’examen anatomopathologiques
Pathologies maternelles : Diabète, HTA, pré-éclampsie, prématurité, post maturité, antécédents de FCS, de mort fœtale in utero, mort néonatale, oligo-amnios, hydramnios, fièvre, infection, prise de toxiques. Saignements (pendant la grossesse ou > 500 ml pendant l'accouchement), décollement placentaire, méconium, traumatisme maternel, rupture prolongée des membranes (> 24 H)
Pathologies fœtales : Mort fœtale in utero / périnatale, grossesses multiples avec enfants de même sexe et placentas fusionnés, différence pondérale d'au moins 20 % entre jumeaux, anomalies congénitales, dysmorphie, anomalie du caryotype, RCIU, anasarque, liquide amniotique teinté ou méconial. Souffrance fœtale aiguë, admission du bébé en réanimation néonatale, Score d'Apgar < 3 à 5 minutes, signes neurologiques, convulsions, suspicion d'infection, poids > 95ème percentile, grossesses multiples sans autre indication
« Vanishing twin » au-delà du 1er trimestre
Toute anomalie macroscopique placentaire : masse, infarctus, HRP, amnios nodosum, thrombose vasculaire, mauvaise odeur, placenta trop petit ou trop gros pour le terme, lésions du cordon ombilical (thrombose, torsion, vrai nœud, artère ombilicale unique, absence de gelée de Wharton, longueur du cordon < 32 cm ou > 100 cm à terme, insertion vélamenteuse ou marginée du cordon). Anomalies de la configuration
Le % de placentas adressés en anatomie pathologique est obstétricien dépendant. Environ la moitié des placentas justifiant un examen anatomopathologique sont examinés.
Aspects médico-légaux lors de litiges concernant les mauvaises pratiques obstétricales avec pour conséquences un retard mental / problème neurologique, des anomalies placentaires (infarctus, petit placenta, artériopathie déciduale) suggèrent une atteinte fœtale anténatale plus que périnatale .

Qu’attendent les cliniciens de l’examen anatomopathologique du placenta ?
Causes retrouvées en histologie lors d’accouchement prématuré : chorio-amniotite aiguë, hématome placentaire marginal ou basal
Si pré-éclampsie, rechercher les anomalies ischémiques chroniques évocatrices de la maladie.
Si RCIU, quel est le rôle du placenta dans le RCIU, un infarctus, petit placenta, athérose sont en faveur d’une ischémie placentaire chronique ; une villite chronique oriente vers une infection TORCH ou un trouble imunologique.
Si rupture prématurée des membranes : y a-t’il chorioamniotite ? Très évocateur si membranes épaisses, opaques, mates et à l’odeur fétide. Une forme mineure ne se voit pas macroscopiquement. L’histologie précise la localisation et la sévérité de l’inflammation. On précise si : invasion bactérienne de la cavité amniotique (sous-chorionite aiguë ou chorioamniotite aiguë débutante, chorioamniotite aiguë, funiculite)
si les bactéries ont atteint la cavité amniotique, l’inflammation est-elle une réponse maternelle (suggérant une infection aiguë débutante) ou une réponse combinée foetale et maternelle (suggérant une infection plus avancée, subaiguë) ?
existe-t-il des signes de sepsis foetal ? Suggérés par : villite aiguë et la présence de bactéries dans la vascularisation placentaire fœtale (surtout le Streptocoque B.)
Grossesse multiples : on détermine la chorionicité (ou chorialité) par inspection de la cloison inter-amniotique aspect de la membrane épaisse, opaque = oriente vers une grossesse bichoriale biamniotique, si fine = oriente vers une grossesse monochoriale biamniotique, si absence = grossesse monochoriale monoamniotique, on voit + souvent : insertion marginée ou vélamenteuse du cordon, artère ombilicale unique, chorangiome. On cherche une anomalie gémellaire (fœtus papyracé, monstre acardiaque), des anastomoses vasculaires superficielles si grossesse monochoriale.
Métrorragies du 3ème trimestre : décollement placentaire (HRP, abruptio) :si aigu (quelques minutes) : parfois aucun signe, en histologie : hémorragie intravillositaire ; caillot adhérent. Si décollement subaigu (quelques heures) : caillot adhérent avec compression : en cupule. Si ancien (quelques jours) : caillot lysé, cupule et infarctus sus jacent.
Insuffisances vasculaires utéroplacentaires : Ann pathol 2013 ;33(4):230-6



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.